Quel déploiement de S/4HANA choisir : sur site, SaaS ou hybride ?

Les multiples options de déploiement de S/4HANA vous ont un peu perdu ? Pas de panique. Voici les éléments nécessaires pour s’y retrouver à nouveau dans les différents choix d’implémentation, avec les avantages et les inconvénients de chacune d’elles.

Avant de choisir entre les différentes options de déploiement de SAP S/4HANA, il convient de bien comprendre ces options.

S/4HANA est la nouvelle génération d’ERP de SAP, qui s'appuie exclusivement sur sa base In-Memory HANA.

Les options de déploiements de S/4HANA

La première version disponible est celle sur site. Dans ce cas le client gère absolument tout : la base In-Memory et l'application, le datacenter, le système d'exploitation, le middleware, les serveurs, le stockage, les outils de virtualisation et le réseau.

SAP S/4HANA Cloud est la version SaaS de S/4HANA. Ce type de déploiement dans le cloud signifie que l'utilisateur bénéficie de quasi toutes les fonctionnalités de l’ERP sur site mais sans avoir à gérer le hardware, la base de données, ou les équipes IT nécessaires dans le déploiement sur site. C'est l'éditeur - ou le prestataire partenaire de l'éditeur - qui gère toute cette complexité. Les principales plateformes qui proposent SAP S/4HANA en mode SaaS sont : SAP Cloud, Google Cloud Platform, IBM Cloud, AWS, Alibaba et Microsoft Azure.

Les clients qui choisiront l’option SaaS dans SAP Cloud devront décider s’ils veulent que leur ERP soit hébergé dans un cloud public (HCP, HANA Cloud Platform) ou dans un Cloud privé (HEC, Hana Enterprise Cloud).

Entre cette option sur site et cette option SaaS, il possible de déployer S/4HANA en mode hybride (une partie sur site, une partie dans le cloud).

Dans ce cas de figure, l'hybridation peut se faire de deux manières : avec une offre IaaS ou avec une offre PaaS.

Avec une plateforme IaaS, l’entreprise cliente continue à gérer les applications de SAP, les données, le middleware et l’OS. Le prestataire gère la virtualisation, le hardware et le stockage.

Avec une plateforme PaaS, l’entreprise cliente ne gère plus que l’applicatif et les données.

Dans les deux cas d’hybridation, et tout comme pour l’option SaaS, le client devra choisir un prestataire cloud et décider s’il veut un cloud privé ou public pour la partie hébergée.

La tableau ci-dessous récapitule les options de déploiements possibles. Les cases en bleues indiquent les services gérés par un prestataire, celles en beige les services gérés par le client.

SAP S/4HANA deployment options – on-premises vs. hybrid vs. Cloud

Forces et faiblesses de l'option cloud par rapport à l'option sur site

Pour vous aider à vous y retrouver dans les options de déploiement, voici huit points à étudier lorsque vous considérez S/4HANA Cloud vs S/4HANA sur site. Les considérations relatives au choix d'un modèle hybride sont abordées dans la section suivante.

Personnalisation

Cloud : bien qu’il soit possible de personnaliser un minimum S/4HANA en mode SaaS, l’option est beaucoup moins de flexibilité que les déploiements sur site.

Sur site : il y a beaucoup plus de flexibilité et de contrôle de la personnalisation puisque l'entreprise gère toute la personnalisation en interne.

Coût

Cloud : la tarification du SaaS est une redevance mensuelle (ou toute autre fréquence de paiement) déterminé par le fournisseur de cloud. La redevance couvre tout, de l'infrastructure au support, en passant par les sauvegardes quotidiennes et les mises à jour logicielles. Les entreprises ont besoin de moins de ressources techniques internes et les coûts de montées de version sont moins élevés. Cependant, les coûts de maintenance d'une année sur l'autre peuvent augmenter lorsque le besoin de l’entreprise augmentent également.

Sur site : l'entreprise est propriétaire des biens matériels, elle possède le logiciel et paie des frais de maintenance annuelle souvent moins élevés que dans le cloud. Cependant, le coût opérationnel peut être plus élevé en raison de l'équipe de support nécessaire au bon fonctionnement de l'infrastructure. Les coûts de mise à jour du logiciel peuvent également être supérieurs à l’option S/4HANA Cloud.

Sécurité

Cloud : Le fournisseur cloud dispose de sa propre équipe d'experts en infrastructure et en sécurité pour assurer la protection de son SaaS.

Sur site : Le choix de l'option sur site S/4HANA nécessite des experts en sécurité dédiés et souvent des solutions de sécurité supplémentaires qui finissent par coûter cher à l'entreprise.

Mise en œuvre

Cloud : L'implémentation est plus rapide que S/4HANA sur site puisque la version cloud utilise une plate-forme prête à l'emploi qui a déjà été provisionnée, implémentée et testée par le fournisseur de cloud.

Sur site : La mise en œuvre nécessite du temps, des coûts, des efforts et le personnel adéquat pour déployer un nouvel environnement. Il peut également être nécessaire d'acheter du matériel ou des logiciels supplémentaires pour mettre en œuvre de nouvelles fonctionnalités.

Montées de version et contrat de support

Cloud : Il y a moins de contrôle sur le calendrier de montées de version et de mises à jour que sur site. Toutefois, le fournisseur cloud peut informer le client à l'avance des mises à niveau imminentes, et le client peut choisir le moment et la fonctionnalité de la mise à jour. De plus, la participation de l'IT dans ces opérations est minime et peut même se limiter à un examen de validation. 

Sur site : L'entreprise cliente décide de la fréquence et du calendrier des nouvelles versions du logiciel, et de la mise en œuvre ou non des mises à jour. Cette flexibilité est en revanche coûteuse. Elle nécessite des ressources techniques et opérationnelles. L'éventuel temps d'arrêt du système lors d'une mise à niveau ou de l'implémentation de packages de support est une autre considération à prendre en compte.

Intégrations

Cloud : L'intégration entre les différents systèmes métiers d'une entreprise peut être complexe et comporte de plus grands risques de sécurité en raison de l'envoi de données sur Internet. L'entreprise doit valider que les fournisseurs de cloud ont des services Web bien définis pour l'intégration.

Sur site : le transfert de données entre les systèmes est plus rapide et l'intégration via Internet est relativement plus simple. Les outils d'intégration, comme le PaaS de SAP (iPaaS) par SAP, sont capables d'intégrer S/4HANA à diverses applications sur site et dans le cloud.

Conformité réglementaire

Cloud : Le fournisseur se charge de tous les points techniques nécessaires pour se conformer au référentiel réglementaire. L'application de la conformité réglementaire est plus facile et plus rapide.

Sur site : L'entreprise doit s'occuper complètement de la validation pour s'assurer qu'elle se conforme bien aux exigences réglementaires.

Évolutivité (scalabilité)

Cloud : Il est plus facile, plus rapide et moins cher de monter en charge ou au contraire de réduire la voilure pour répondre aux besoins changeants de l'entreprise.

Sur site : Cette approche nécessite une planification à long terme et l'engagement des ressources nécessaires pour accompagner la montée en puissance du système.

Modèle de déploiement hybride

Les entreprises qui envisagent le modèle hybride pour S/4HANA peuvent le faire pour plusieurs raisons.

Pour des questions de temps et de ressources internes, il est par exemple possible d’utiliser un modèle à la limite de l’hybride qui consiste à faire ses développements et ses tests sur le PaaS public de SAP puis de déployer les codes en production en cloud privé ou sur site.

Le recours à un cloud public peut se justifier lors de pics d’activité intenses et limités dans le temps, comme des périodes de soldes ou de promotions.

La multiplication des outils d’intégration rend la logique hybride plus simple à mettre en place que par le passé. Les PaaS facilitent les intégrations cloud à cloud (multicloud), cloud sur site (logique pure de l’hybride), sur site à sur site et entre applications.

En tout état de cause, le modèle hybride exige un examen attentif de la maintenance du système dans son ensemble. Une activité de maintenance du cloud peut avoir un impact sur le flux de données entre les systèmes hébergés et les systèmes sur site. Par exemple, entre une solution SAP Human Capital Management sur site et SuccessFactors.

Conclusion

Aucune option de déploiement de S/4HANA n’est en soi, bonne ou mauvaise. Chacune possède ses avantages et ses inconvénients.

Chaque entreprise devra donc peser avec beaucoup d’attention et de méticulosité le pour et le contre de chaque alternative, en mettant toujours au centre de l’analyse ses objectifs métiers et IT.

Cette étude à mener peut prendre du temps et coûter de l’argent. Mais elle est indispensable - encore plus aujourd'hui, avec la multiplication des possibilités proposées par SAP et ses différents partenaires - pour faire le bon choix et réussir la meilleure migration possible.

Dernière mise à jour de cet article : juillet 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close