Entreprise Linux Server : IBM veut démocratiser Linux sur ses mainframes

En lançant ses bundles Entreprise Linux Server, IBM veut démocratiser encore un peu plus l'usage de Linux sur grands systèmes. Les Entreprise Linux Server sont en fait des packages comprenant un serveur System z, un minimum de coeurs processeurs activés ainsi que les licences IFL (Integrated Facility for Linux) associées et la maintenance. Le tout à un prix annoncé comme 80 % inférieur aux offres Linux sur mainframe actuelles de Big Blue.

IBM poursuit son offensive Linux sur ses grands systèmes avec le lancement de l'Entreprise Linux Server, en fait un system z livré en standard avec deux processeurs (PU ou Processing Unit) configurés pour héberger des partitions Linux (ce que Big Blue appelle IFL ou Integrated Facility for Linux).

IBM a récemment multiplié l'usage des IFL pour encourager la croissance de la puissance Mainframe installée. Big Blue voit dans Linux un moyen d'apporter aux grands systèmes de nouvelles charges applicatives en plus des applications traditionnelles z/OS. Selon certaines sources, les IFL auraient représenté près de 50% de la puissance MIPS vendue par IBM au cours de l'année écoulée. Mais ils n'ont pas suffit à enrayer l'effondrement en valeur du marché des mainframes (-39 % au second trimestre et -26 % au troisième trimestre 2009, selon les propres chiffres de Big Blue). Il est vrai qu'il faut vendre beaucoup d'IFL pour égaler le revenu MIPS équivalent d'un environnement z/OS.

Selon une étude récente de The InfoPro, que nous avions rapportée dans nos colonnes, 70% des clients mainframe dépenseront plus pour l'usage de Linux sur grands systèmes dans les deux ans à venir qu'aujourd'hui. Deux tiers des utilisateurs d'IFL (Integrated Facility for Linux) sur grands systèmes IBM prévoient ainsi une croissance de plus de 40% de la capacité consommée par leurs applications Linux sur mainframes.

On comprend mieux l'intérêt de Big Blue pour Linux sur grands systèmes. Selon IBM, les nouveaux systèmes permettent de réduire de près de 80% le coût de Linux sur grands systèmes par rapport à ses offres existantes (en tout cas sur le papier, IBM n'ayant pas hésité à brader voir à donner de la capacité IFL à certains clients au cours des mois écoulés).


L'entrée de gamme de l'offre Entreprise Linux Server  inclut un serveurs System z BC (Business Class) avec deux zCores, 16 Go de mémoire par coeur, Z/VM avec trois ans de maintenance et trois cartes FICON ainsi que deux cartes OSA (à quatre ports). l'offre est aussi déclinée sur les serveurs System z EC (Entreprise Class) mais avec six zCores activés. Les prix débutent aux environs de 200 000$. Big blue a aussi ramené le prix des licences IFL en volume aux environs de 50 000 $ par IFL. A ce prix pour les serveurs, vient s'ajouter le coût de la maintenance Linux. A ce propos, Novell et Red Hat ont mis en place des tarifs remisés pour les clients des Enterprise Linux Server. Pas sûr que cela suffise pour convaincre des clients européens d'adopter les plates-formes Mainframe face aux serveurs x86 (il semble à ce propos que Big Blue n'ait réussi à rallier qu'un nouveau client en 2009). En revanche, l'offre pourrait séduire les clients existant du constructeur.

A lire aussi sur LeMagIT.fr :

L'activité Mainframe de Big Blue attire de nouveaux les regards de l'antitrust américain

IBM renouvellera ses gammes Mainframe et Unix en 2010

Le rachat de transitive apporte des technologie clés à IBM

Mainframe : IBM met fin aux poursuites de PSI en le rachetant

IBM agrandit la famille z10

IBM System Z10 : le mainframe IBM refuse toujours de mourir

Pour approfondir sur Linux

- ANNONCES GOOGLE

Close