Pas d'été indien pour les SSII (3/3) : les fortunes très diverses des acteurs nationaux

Plus diversifiés en termes d'activité, mieux réparties sur le globe, les grandes SSII souffrent. Mais tiennent leurs objectifs de marge. Les plus petits acteurs n'ont pas tous cette chance : c'est parmi eux que se ramassent les éclopés de cette crise, dont plusieurs apparaissent en situation très délicate. Mais c'est aussi dans cette catégorie que résident quelques acteurs qui, par leur positionnement, ont déjà su retrouver le chemin de la croissance.

Troisième volet de notre bilan des résultats trimestriels des SSII, avec les groupes à vocation essentiellement hexagonale.

Osiatis stable dans la décroissance

Osiatis, SSII spécialisée dans les services d’infrastructure a réalisé, au 3ème trimestre, un chiffre d’affaires de 55,4 millions d’euros en recul de 3,1 %, soit le même repli que sur le 1er semestre de l’exercice. La France – en net recul de 6 % avec 46,8 millions d’euros - porte la responsabilité de cette baisse tandis que l’activité internationale – mineure – se développe, en progression de 17 % à 8,6 millions d’euros.
Fin septembre, Osiatis comptait 2 945 salariés, soit une baisse de 7,3 % sur un an, aussi bien dans les effectifs opérationnels que support. (en savoir plus)

B&D plombé, mais plein d'espoir

Après un second trimestre calamiteux (recul de l'activité de 12 %), Business et Décision (2 700 personnes) signe un troisième trimestre encore plus mauvais. A 50,6 millions, le chiffre d'affaires recule de 15 % à taux de change constant.

Patrick Bensabat, le Pdg, explique toutefois que les perspectives sont bonnes. Et a annoncé dans nos colonnes prévoir de retrouver au quatrième trimestre le niveau de 2008 (soit 63,5 millions, à comparer aux 50,6 millions du troisième trimestre, ndlr), "peut-être même un peu plus". "Surtout, ce quatrième trimestre devrait nous permettre de sortir un second semestre rentable", a expliqué le dirigeant. (en savoir plus)

Neurones ralentit mais reste dans le vert

Au troisième trimestre, la SSII Neurones (2 600 personnes) a vu sa croissance organique ralentir : celle-ci est passée à 1,7 %, contre 5,6 % au premier semestre. A 50,2 millions, le chiffre d'affaires progresse de 10,4 % en tenant compte des acquisitions.

Sur l'ensemble de l'année, Neurones s'attend à un chiffre d'affaires supérieur à 210 millions d'euros, pour une marge opérationnelle voisine de 8,5 %. Soit le haut de la fourchette jusqu'alors communiquée par la SSII.

CS dans le bon wagon

Pas encore la croissance, mais un recul qui s'amenuise. Comme certaines autres SSII, CS a réussi à freiner sa décroissance au troisième trimestre. A 47,7 millions d'euros, le chiffre d'affaires recule de 3 % sur un an, alors qu'au premier semestre, la société avait connu une décroissance de 5,5 %. Reste que, comme en début d'année, l'activité reste très contrastée, avec un recul de plus de 10 % en France (à 34,5 millions) en grande partie compensé par la montée en puissance des activités à l'international (+ 24,5 %, à 13,2 millions).

Le groupe (2 200 personnes) maintient son objectif de retour à l’équilibre opérationnel au second semestre 2009. (en savoir plus)

SQLI retrouve sa stabilité

36,6 millions d'euros, soit le même chiffre d'affaires qu'à la même période de 2008. Après un premier semestre difficile - avec une décroissance de 4 % et un résultat opérationnel dans le rouge -, SQLI (2 000 personnes) retrouve un peu son équilibre. Certes, le chiffre d'affaires intègrent des activités issues de rachat (Naga et Aston) mais, à périmètre constant, la baisse est limitée à 1,9 %.

Le groupe ne donne toutefois pour l'instant aucune indication sur sa profitabilité au second semestre.

Aubay freine à peine sa décroissance

Après avoir enregistré un recul de 10 % de son activité au premier semestre, la SSII Aubay, qui réalise plus de la moitié de son CA dans la banque et l'assurance, a limité sa décroissance à 8,9 % au troisième trimestre. Le chiffre d'affaires (34,3 millions d'euros) est majoritairement assuré par l'activité en France. C''est aussi la zone qui souffre le moins, avec un recul limité à 6,3 %. La SSII, qui emploie 2 000 personnes environ, fait état d'un taux d'utilisation de 88 %, un point de mieux que la moyenne du premier semestre.

Team Partners abonné aux -15 %

A 23,8 millions, le chiffre d'affaires de Team Partners au troisième trimestre recule de 16 % par rapport à la période comparable il y a un an. Un niveau de décroissance similaire à celui constaté au premier semestre (-15 %). Le taux d'activité reste scotché à 81 %. Ce qui reste "insuffisant", souligne cette société de services employant environ 1 700 personnes.

Team Partners, qui a racheté CGBI et Datem en 2006, a été repris en main début 2008 par une nouvelle direction, emmenée par Mohammed Bouighamedane, ex-dirigeant de Assystem. Dans nos colonnes, ce dernier expliquait récemment que cette restructuration, qui passe notamment par l'abandon de contrats déficitaires, est aujourd'hui achevée. La trésorerie du groupe reste toutefois tendue. (en savoir plus)

Infotel de retour à la croissance

Infotel, SSII, spécialiste des bases de données, revient à la croissance, après un recul de son activité au premier semestre (- 3,3 %). Au troisième trimestre, Infotel a dégagé un chiffre d'affaires de 21,9 millions d'euros, en croissance de 4,6 % par rapport à l'exercice comparable de 2008.

L'activité services (plus de 90 % du total) progresse de 3,7 %, tandis que le pôle logiciels bondit de 18 %. Dans un communiqué, la SSII évoque la montée en charge de plusieurs projets stratégiques engagés au cours du 1er semestre (Banque de France, AG2R, Aramice) et le lancement de nouveaux contrats (PSA, les Douanes, EDF, Crédit Mutuel). (en savoir plus)

Micropole Univers prépare des acquisitions

Après un second trimestre difficile (recul de 7,5 % en organique), le spécialiste de la BI, de l'e-business et des progiciels va un tout petit peu mieux. Au troisième trimestre, l'activité se contracte de 6,3 %. En intégrant le cabinet de conseil Isartis, le chiffre d'affaires progresse légèrement sur un an (à 20,6 millions d'euros).

Micropole Univers (un peu plus de 1 000 collaborateurs) vient également de lancer une émission d’obligations pour un total de 8 millions d'euros afin de financer des acquisitions en France et à l'international.

Vision IT n'échappe plus au marasme

Brusque décrochage au 3ème trimestre 2009 pour Vision IT Group, la SSII belge, qui a vu son chiffre d’affaires chuter de 6,2 % à 18,4 millions d’euros. A fin septembre, le chiffre d’affaires cumulé de 2009 progresse toutefois encore de 2,3 % pour atteindre 60,8 M€ sur les neuf premiers mois de l’exercice.

L'activité en France (58% du chiffre d’affaires) a résisté avec un repli du chiffre d’affaires limité à 4 %. (en savoir plus)

Ares stabilisé... enfin peut être

Au troisième trimestre, Ares a réalisé un chiffre d’affaires de 17,1 M€, contre 17,6 M€ au trimestre précédent, et 22,5 M€ un an plus tôt. Soit tout de même un recul de 24 % sur un an. Par rapport au second trimestre de l’année civile, l’activité d’Ares a plutôt bien résisté avec un chiffre d’affaires de 12,2 M€ pour les services (-3,2 % par rapport au trimestre précédent), et de 3,5 M€ pour les ventes de logiciels de CAO (+9,4 %). L’activité d’intégration de solutions applicatives souffre toujours et recule de près de 11,8 % à 1,5 M€ seulement sur trois mois. Sur un an, le recul est étourdissant : - 40 %.

Dans un communiqué, la direction d’Ares explique que « l’objectif de stabiliser le chiffre d’affaires est atteint. » Pour autant, le chiffre d’affaires de 90 M€ attendu initialement pour l’ensemble de l’exercice – de neuf mois, exceptionnellement - est désormais hors de portée. Et la SSII estime qu'elle réalisera au quatrième trimestre un chiffre d’affaires comparable à celui du trimestre précédent, alors que la période estivale et le creux qui l’accompagne seront passés.

OPA hostile et décroissance sévère : Valtech cherche une issue

C'est un des autres éclopés de cette crise. Au troisième trimestre, avec 16,3 millions d'euros, Valtech a vu son chiffre d'affaires se contracter de 32,5 % sur un an (à périmètre constant). Soit un recul encore plus marqué que celui déjà enregistré au second trimestre. Malgré ses efforts sur les coûts, le trimestre se solde sur une perte (0,72 million d'euros), qui vient s'ajouter à celle du premier semestre (3,3 millions d'euros). L'activité aux Etats-Unis est en chute libre (- 46 %, à 1,4 million), tandis que la France redresse un peu la tête (-7 % contre -16,3 % au second trimestre).

Rappelons que la SSII affronte une OPA hostile de la holding belge SiegCo, qui passe par le remplacement de l'actuelle direction de la SSII par un tandem constitué de Sebastian Lombardo, un des actionnaires de SiegCo, et de Laurent Schwarz, co-fondateur d’Alten. Une offre pour l'instant repoussée par le conseil d'administration de Valtech, qui fait miroiter la possibilité d'une "éventuelle offre concurrente" ainsi que la cession d'une participation minoritaire dans des actifs aux Etats-Unis et en Asie. (en savoir plus)

Sodifrance s'enfonce

Après une décroissance de 9,5 % au second trimestre, Sodifrance s'enfonce un peu plus avec un recul atteignant 11,2 %. A 14,1 millions d'euros, le chiffre d'affaires de la SSII est surtout affecté par l'effondrement de la filiale belge (- 78,3 % sur un an !). Seule consolation, l'activité en France ne recule que de 6,1 %, un léger mieux par rapport au second trimestre.
La SSII vient d'acquérir TSI (Transformations des systèmes d'information), un pôle d'activité de BT Global Services, expert dans la migration de données et employant 67 personnes. Avec l'implantation en région Paca et Rhône-Alpes de TSI, Sodifrance récupère deux sites, à Aix-en-Provence et Lyon. Sodifrance compte environ 900 collaborateurs.

En complément :

- Pas d'été indien pour les SSII (1/3) : les grands noms sauvent les marges, au détriment du chiffre d'affaires

- Pas d'été indien pour les SSII (2/3) : les poids moyens broient du noir

- Lire notre analyse des résultats des SSII nationales pour le premier semestre 2009

Pour approfondir sur SSII

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close