Résultats : Malgré un CA en hausse, Microsoft déçoit les marchés

Microsoft bousculé par la baisse du marché des PC. Le premier éditeur mondial a annoncé avoir subi les affres d’un marché des PC sur le déclin au 4e trimestre. Sur les trois derniers mois de son exercice, Microsoft a publié un CA de 19,8 milliards de dollars en hausse de 10% pour un bénéfice net de 4,9 milliards de dollars.

Microsoft bousculé par la baisse du marché des PC. Le premier éditeur mondial a annoncé avoir subi les affres d’un marché des PC sur le déclin au 4e trimestre. Sur les trois derniers mois de son exercice, Microsoft a publié un CA de 19,8 milliards de dollars en hausse de 10% pour un bénéfice net de 4,9 milliards de dollars. En dessous toutefois des prévisions des marchés financiers qui tablaient sur un CA de plus de 20 milliards de dollars.

Pour son quatrième trimestre fiscal, Microsoft a ainsi vu son activité Windows reculer de 6%, la conséquence directe de l’effondrement des ventes de PC mondiales. Windows représente 25% du CA total de l’éditeur et le moins que l’on puisse dire est que Windows 8 n’aura pas fourni à l’éditeur le levier de croissance attendu. Autre source de déception, la difficulté de l’éditeur à pénétrer le marché des tablettes, dont le développement rapide est – rappelons le -  l’une des principales raisons de la chute des PC. L’éditeur a ainsi passé une provision de quelque 900 millions de dollars liée aux stocks invendus de tablettes Windows RT (l’OS tablette pour ARM). La semaine dernière, Microsoft avait déjà annoncé une baisse de prix de 25% en moyenne pour ces tablettes.

Si Microsoft souffre sur le segment des posts clients, celui des serveurs continue à faire preuve d’une santé éclatante. Sur le trimestre, les activités « Server & Tools » ont ainsi progressé de 9%, à 5,5 milliards de dollars, une hausse alimentée notamment par la croissance des ventes de Windows Server, SQL Server et System Center, explique Microsoft dans un communiqué.

La division Business affiche un CA qui dépasse les 7 milliards de dollars, tandis que l’activité Entertainment and Devices frôle les 2 milliards de dollars.

Sur l’ensemble de son exercice, le premier éditeur mondial a réalisé un CA de 77,8 milliards de dollars, en hausse de 6%, ainsi qu’un bénéfice net en progression de 29% à 21,8 milliards de dollars. Pas de quoi déclencher la panique ou de quoi verser une larme.

Reste que les effets de la traditionnelle ré-organisation d’été initiée le 12 juillet dernier par Steve Ballmer seront surveillés de près. Il s’agit en effet officiellement de tirer un trait sur l’organisation par famille de produits pour créer des synergies entre lignes de produits et offrir aux consommateurs comme aux entreprises les terminaux et les services dont ils ont besoin. Un « reboot » – selon les termes de Steve Ballmer – ambitieux, qui en cas d’échec pourrait se traduire par un « eject » du bouillonnant PDG de la firme.

En complément, sur LeMagIT :

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close