Jr Casas - Fotolia

La semaine de l’IT B2B en un article

25 mai : IBM promet 1400 emplois de plus en France - le PaaS français Platform.sh lève 34 millions - L’Institut Curie et Intel collaborent dans le HPC et l’IA - Alteryx chez les Gaulois - IA : Fujitsu déplore la frilosité des européens - Franck Risbec chez NetApp - Pure Accelerate et OpenStack Summit - Adobe rachète Magento

Cette semaine, LeMagIT ne vous parlera pas de RGPD (qui entre en vigueur aujourd’hui), de Tech For Good ni de VivaTech, trois sujets à l’écho médiatique déjà (trop ?) important. D’autant plus qu’il s’est passé d’autres choses depuis lundi.

Depuis San Francisco, LeMagIT a couvert Pure Accelerate, l’évènement annuel de Pure Storage, où le constructeur a annoncé qu’il généralisait l'usage du NVMe à l'ensemble de son stockage Flash.

Autre événement majeur à Toronto : l’OpenStack Summit 2018. La fondation du même nom y a annoncé qu’elle allait héberger un troisième projet - Zuul - après Kata Containers et, donc, OpenStack.

Dans le logiciel, le gros rachat de la semaine est à mettre au crédit d'Adobe. L’éditeur a cassé sa tirelire pour mettre la main sur Magento, le spécialiste des eBoutiques. Pour 1,7 milliards de dollars, Adobe suite les pas de son concurrent de plus en plus direct Salesforce en ajoutant une offre de eCommerce à ses Marketing Cloud et Creative Cloud.

France

En France, l’éditeur majeur de solutions de libre service analytique Alteryx s'installe (enfin !) dans l’hexagone. Pour se différencier de Qlik, Tableau et Microsoft, Alteryx joue la carte de la collecte des données, de la préparation et du “blending” simplifiés. Il se présente donc comme complémentaire des spécialistes de la DataViz. Il opérera également l’Europe de Sud depuis Paris.

En marge de VivaTech, et avant de rencontrer le Président Macron lors du « Tech for Good Summit », la PDG d’IBM a promis mercredi la création de 1800 emplois en France et des formations sur les nouvelles technologies au cours des deux prochaines années. Ces emplois seront créés dans les domaines de l’IA, de la blockchain, du cloud et de l’IoT. A noter que ce décompte de 1800 comprend les 400 déjà annoncés par IBM en mars lors du lancement du plan du gouvernement sur l’intelligence artificielle à l’occasion du sommet « AI for Humanity ».

Dans les startups (mais pas à VivaTech), Platform.sh a levé 34 millions de dollars dans une Série C qui lui ouvre grand les portes de l’international. La SNCF fait partie de ces investisseurs. Une réussite admirable pour un PaaS français face à des AWS, Azure, IBM Cloud ou Google Cloud.

Mercredi, l’Institut Curie (et sa plateforme Bioinformatique) et Intel ont fait savoir qu’ils lançaient une collaboration - qualifiée de « pionnière » - pour développer et utiliser des outils, des pipelines et des techniques « innovantes » en bio-informatique. Le but est de faire du HPC et de l’IA pour améliorer l'utilisation du profilage moléculaire dans les contextes de recherche et d'oncologie clinique.

Etude

Fujitsu a sorti une étude qui montre que le développement de l’Intelligence Artificielle serait freiné en Europe par un manque d’orientation stratégique. Selon ce rapport, à peine 11% des entreprises du continent auraient réellement mis en place une stratégie IA (contre 99% des start-ups de VivaTech), et cela malgré une compréhension claire des avantages potentiels de l’Intelligence Artificielle.

Le japonais explique cette contradiction par le fait que seulement 25% des entreprises européennes interrogées considèrent l'IA comme stratégiquement importante.

« L’implication des cadres siégeant au conseil d'administration dans la mise en place de l'IA est importante. Cependant, cette dynamique ne s'est pas encore traduite en initiatives généralisées», explique Fujitsu qui prévient que « les entreprises risquent de passer à côté d’avantages stratégiques » Début mai, Fujitsu avait annoncé qu'il allait agrandir son centre de recherche sur l'IA au sein de l’Ecole Polytechnique. Ce qui explique peut être la réaction du japonais.

Une étude de Tata Consultancy Services sur l'Intelligence Artificielle en France affirme pour sa part que 52 % des entreprises utiliseraient déjà des solutions IA - ou qu'elles en ont le projet.

Nomination

Mercredi, NetApp a nommé Franck Risbec responsable du « Channel » pour l’Europe du Sud (France, l’Italie, l’Espagne, Israël, le Moyen Orient et l’Afrique). Il occupait le même poste chez RES Software. Il aura pour mission de piloter le réseau de partenaires, et de développer et de pérenniser l’organisation des ventes indirectes. Le tout pour « renforcer l’approche “Data Fabric” de NetApp », explique le communiqué qui annonce son recrutement.

Il succède à Eric Antibi qui avait pris en charge le marché des ventes indirectes de NetApp France en juin 2017. Il rapportera à Alfred Manhart, Directeur Channel EMEA.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close