Stockage : HPE lance les baies Primera, mais maintient les 3Par

La nouvelle gamme de baies de stockage Primera correspond à la gamme 3Par améliorée avec un OS plus modulaire, une administration plus automatique et de meilleures unités Flash. Les deux modèles doivent néanmoins coexister.

HPE fait évoluer ses baies de stockage 3Par en une nouvelle gamme baptisée Primera qui est dopée à l’intelligence artificielle pour simplifier l’installation, les mises à jour et l’administration. Elle garantit aussi la disponibilité des données et accélère les traitements critiques.

Le lancement de ces baies Primera, disponibles à la commande dès le mois d’août, ne devrait pas condamner la gamme 3Par classique. Lors du récent salon HPE Discover, Milan Shetti, le patron du stockage et du Big Data chez HPE, a confirmé que le constructeur continuerait à l’étendre et la supporter pour encore cinq à sept ans, « au moins ». Néanmoins, Primera est clairement conçue pour prendre le relai sur les applications critiques. 

L’un des composants-clé des baies Primera est Infosight, ce logiciel basé sur l’intelligence artificielle qui peut prédire les incidents et qui facilite l’administration. HPE avait hérité d’Infosight en 2017 lors du rachat de Nimble pour 1,2 Md$. Il avait rapidement étendu son champ d’action au reste de son catalogue de serveurs de solutions de stockage, notamment en lui faisant prendre en compte les informations liées aux containers et aux machines virtuelles.

HPE a déplacé les modèles prédictifs d’Infosight du cloud vers la baie elle-même, de sorte à mener des actions en temps réel.

La nouveauté sur Primera est que HPE a déplacé les modèles prédictifs d’Infosight du cloud vers la baie elle-même, de sorte à mener des actions en temps réel.

« L’intégration des AIops (Artificial Intelligence operations) est essentielle à l’administration d’une configuration en haute disponibilité. Le défi pour HPE, à présent, est d’inclure dans ces opérations les actions sur les bases de données et les applications spécifiques », commente David Floyer, le directeur technique du bureau d’analystes Wikibon.

Plus d’options pour 3Par, plus de simplicité pour Primera

Les baies Primera de HPE se positionnent en haut de gamme, face aux baies PowerMax de Dell EMC. Le constructeur échelonne ensuite ses baies Nimble Storage pour les PME, et ses infrastructures hyperconvergées SimpliVity pour le stockage de données simplifié en succursales.

La gamme 3Par continuera d’adresser le même segment que la gamme Primera, à savoir le stockage des bases de données qui ont besoin de performances. Les baies 3Par offriront par ailleurs des fonctions qui ne sont pas encore disponibles sur Primera, comme la réplication automatique en Fiber Channel et le support des volumes VVOL de VMware.

L’installation initiale d’une baie Primera ne devrait prendre que 20 minutes, contre des heures sur 3Par.

A terme, néanmoins, les Primera devraient se montrer plus avantageuses pour les entreprises. Parmi les arguments qui feront sans doute pencher la balance en leur faveur, citons la possibilité de mettre la baie à jour en cinq minutes sans la redémarrer, alors que cette opération prend des heures sur 3Par. De même, l’installation initiale d’une baie Primera ne devrait prendre que 20 minutes, contre, ici encore, des heures sur 3Par.

« Le système sur 3Par est plus monolithique. L’essentiel des fonctions d’entrée-sortie, de la gestion des données et des services, comme les snapshots, s’exécute au niveau du noyau. Au fil du temps, nous avons ajouté des services de plus en plus élaborés, ce qui a complexifié le fonctionnement du système et surtout sa mise à jour, puisque chaque couche dépend des autres », indique Ram Gopichandran, le directeur produit de la gamme 3Par.

Il explique que HPE avait pris l’habitude de regrouper toutes les mises à jour des services en une seule, plus importante, pour éviter aux administrateurs de multiplier les opérations, mais avec l’inconvénient de les faire durer plus longtemps.

Sur Primera, en revanche, l’OS est modulaire : les services sont découplés les uns des autres et se mettent à jour de manière indépendante sans impacter le fonctionnement du reste du système. En pratique, les utilisateurs devraient bénéficier plus régulièrement des nouvelles fonctions.

Un matériel accéléré

Sur le plan matériel, les baies Primera reviennent à des 3Par dont l’électronique a été améliorée pour faciliter les transferts de données en parallèle via un bus PCIe. Les machines sont conçues pour utiliser des unités de stockage NVMe, ainsi que des barrettes de mémoire persistante à base de composants 3D Xpoint. HPE ne précise pas s’il s’agira des Optane DC PMEM d’Intel ou des produits équivalents que Micron doit bientôt mettre sur le marché.

Néanmoins, ces unités risquent de ne pas être disponibles au moment du lancement. Les premiers modèles seront vraisemblablement équipés de disques SSD en SAS 12 Gbps, avec des capacités de 1,92 à 15,36 To par unité.

Bien que HPE place les Primera sur le segment des baies de stockage Flash, des versions pourraient avoir des tiroirs de disques SAS mécaniques pour les tiers d’archivage. Parmi les marchés ciblés par de telles configurations mi-Flash, mi-mécanique, HPE cite la vidéo-surveillance et l’imagerie médicale.

HPE prévoit de vendre trois modèles de Primera entièrement Flash : la NextGen 630 avec deux contrôleurs et 24 disques en 2U, ainsi que les NextGen 650 et 670 avec quatre nœuds et 48 disques en 4U.

HPE proposera un nouveau service appelé Timeless Storage qui permettra aux clients de Primera de remplacer automatiquement tous les trois ans les contrôleurs par une génération plus moderne. Les entreprises ont également la possibilité de payer mensuellement les Primera à l’espace utilisé.

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close