Cet article fait partie de notre guide: Oracle : le Grand Guide de l'OpenWorld 2018

AI & Données : Oracle rachète DataFox

DataFox a développé des outils pour extraire et compulser des données en temps réel sur les entreprises. Cette technologie à base d'Intelligence Artificielle intègrera le SaaS d'Oracle et ces sources de données alimenteront son CRM.

En plein OpenWorld 2018, Oracle a annoncé le rachat d'une société dont le coeur de métier est de fournir des informations « pertinentes » sur les entreprises.

DataFox utilise l'Intelligence Artificielle pour extraire et compulser, en temps réel, ces informations qui proviennent de sources diverses, plus ou moins structurées, comme des articles de presse ou des documents officiels (bilans, organigrammes, etc.).

« Le moteur de données à base d'AI de DataFox extrait en permanence des données détaillées sur plus de 2,8 millions d'entreprises publiques et privées et en ajoute 1,2 million par an », commente Oracle. « Un contexte supplémentaire est apporté par plus de 5 millions de caractéristiques numériques, 70 000 articles d'actualité par jour et 756 000 signaux uniques, ce qui permet aux clients de savoir en temps réel quand une entreprise mérite son attention ».

DataFox continuera à être commercialisé en produit indépendant. Oracle explique en revanche que ces flux de données - et la technologie qui permet de les synthétiser - enrichiront plusieurs de ses offres.

La première à en bénéficier sera le CRM. « DataFox va améliorer notre offre Oracle Cloud Applications », promet d'ores et déjà Steve Miranda, EVP Application Development de l'éditeur qui évoque « un meilleur scoring des clients et l'enrichissement des profils de prospects ».

« Les enseignements générés par DataFox permettent de prioriser les comptes, d'enrichir les données CRM, et d'identifier de nouvelles opportunités de prospects », continue-t-il.

DataFox

Le responsable d'Oracle laisse entendre que d'autres solutions, dont l'ERP, le SIRH et le SCM pourraient également bénéficier à terme de la technologie de cette acquisition. Le rachat venant juste d'être concrétisé, Oracle n'a pas souhaité apporter de précisions supplémentaires sur ces autres cas d'usage.

L'éditeur souligne juste que le savoir-faire des équipes de DataFox, qui intégreront celles d'Oracle, permettra « d'améliorer encore les capacités de recommandations [de ses outils SaaS] pour optimiser la performance globale des clients » et leur permettre de « prendre des décisions plus avisées ».

Pour Oracle, la qualité des données est un défi que les éditeurs et les entreprises doivent relever pour que les algorithmes de Machine Learning et d'analytique prédictif puissent fonctionner correctement.

« La moitié des responsables pensent que les données qu'ils utilisent dans leurs projets IA n'est pas de bonne qualité voire qu'elles sont erronées, ce qui pose des problème pour leurs applications », souligne l'éditeur, citant un rapport du MIT publié cette année. D'où le rachat de DataFox qui alimentera en « données fraiches » les fonctionnalités infusées à l'AI de son CRM. Une logique qui n'est pas sans rappeler celle de Microsoft avec le rachat de LinkedIn avec, aujourd'hui, des applications dans les briques CRM et HCM de Dynamics.

Le prix de l'acquisition reste confidentiel. Après une levée de fonds de 19 millions de dollars en 2017, DataFox avait été valorisé 33 millions de dollars.

Dans cette même optique de fournir des sources de données pour alimenter ses applications marketing, Oracle avait en 2014 mis la main sur BlueKai, devenu depuis Oracle Third Party Data Audiences et sur DataLogix.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close