Gartner Symposium 2019 : la DSI équilibriste de la transformation digitale

Les responsables IT doivent s’attendre à négocier quelques virages dans les mois à venir, à en croire Gartner. Le cabinet d’analystes estime que « l’accélération digitale » n’est pas terminée et que la DSI doit plus que jamais chercher l’équilibre entre des injonctions parfois contraires. Et toujours chercher à s’imposer comme le cœur de la transformation numérique.

Un an après ContinuousNext, qui se voulait la démonstration du mouvement permanent auquel sont soumis les DSI, Gartner est revenu pour son traditionnel Symposium européen – du 3 au 7 novembre 2019 à Barcelone – avec un tout nouveau concept : Techquilibrium.

Résolument tourné vers la transformation digitale de l’entreprise – comprendre la capacité qu’elles ont à utiliser leurs montagnes de données – ce nouveau mot-valise illustre la manière dont les équipes IT doivent s’y prendre pour conserver de la maitrise et affronter tout à la fois la transformation des entreprises et la digitalisation de la société. Le tout avec un certain nombre de problèmes qui se font jour : les secousses géopolitiques, les incertitudes économiques et la montée en puissance de géants du numérique.

Techquilibrium c’est surtout une approche pragmatique pour s’assurer du point d’équilibre entre les dépenses IT et les revenus escomptés, la nécessité de s’adapter à un environnement concurrentiel tout en sachant protéger les données personnelles de ses clients. Pour Valentin Sribar, Senior Research VP de Gartner il ne s’agit cependant pas de chercher un statu quo mais bien d’être extrêmement réactif pour toujours se tenir au point d’équilibre en dépit d’un environnement changeant. « Les DSI doivent absolument imposer un partenariat aux métiers et à la direction générale pour concevoir une proposition de valeur équilibrée entre l’activité traditionnelle de l’entreprise et sa digitalisation inéluctable ». De fait le point d’équilibre est différent en fonction des secteurs, des marchés et des organisations explique Gartner. Reste que certaines sont plus en avance que d’autres.

Selon les chiffres du CIO Agenda 2020, 20 % des entreprises interrogées dans le monde affirment que leurs produits ou services sont d’ores et déjà digitaux. Et 39 % expliquent que la gestion interne, les process, la logistique ont été améliorée grâce à l’IT. Les CIO les plus en pointe estiment que 50 % des opérations de leurs organisations reposent désormais fortement sur le numérique et un tiers de la valeur de l’entreprise y est directement lié.

Il reste donc de la marge pour nombre de DSI « qui pour la plupart doivent accélérer leurs initiatives IT pour atteindre leur propre équilibre ». 

Selon Valentin Sribar il leur faut se concentrer sur quatre vecteurs : leur leadership, la manière dont leurs entreprises gèrent la prise de décision, l’expérience client, la notion de société digitale chère à Gartner.

  • Sur le premier point Jan-Martin lowendahl, Distinguished Research VP de Gartner, incite les DSI à être plus offensif. « Aujourd’hui la majorité d’entre eux – nous en avons interrogé 15 000 – admettent être plutôt sur la défensive et agir essentiellement en réaction. Il faudrait vraiment inverser cette tendance pour que l’IT se fasse force de proposition ».
  • Au niveau de la prise de décision la technologie a son rôle à jouer. Valentin Sribar parie ainsi que le point d’équilibre – ou d’optimisation – se situe dans le partage des tâches entre les individus et les intelligences artificielles. Une grande partie des décisions à venir seront le fait de ces dernières et Gartner prédit même que d’ici 2022, 40 % des personnels de l’entreprise consulteront un agent d’IA – quel qu’il soit – avant de construire une décision.
  • En matière d’expérience client, Gartner estime que l’on fait désormais face à un « everything customer » : un client qui souhaite tout mais sans difficulté. Le DSI est là pour lui faciliter la vie et s’arranger pour proposer une expérience d’engagement A ce niveau l’accent est mis sur le middleware et les API autour de l’idée de plateforme de gestion d’expérience multiple.
  • Enfin la prise en compte de la notion de société digitale est l’un des éléments les plus importants pour atteindre le bon équilibre dans sa transformation numérique. Gartner estime que les interactions entre les gens, les organisations et bientôt les objets vont continuer de croître, augmentant encore le nombre des pratiques, les cadres législatifs, la quantité de données. La gouvernance de la donnée, la gestion des données personnelles et la place de l’IA et de l’IoT sont à ce niveau les grands enjeux dont il faut d’ores et déjà tenir compte.

Pour approfondir sur Big Data

- ANNONCES GOOGLE

Close