Jr Casas - Fotolia

Innovation et gélatine de poisson : « Applications et Données » numéro 6 est sorti

Au sommaire : deux très gros projets français d’ECM/GED, une enquête sur le RPA (et le projet mondial de Schneider Electrics), un dossier sur l’analytique augmentée, des conseils pratiques pour débuter dans l’IA et (un peu) de blockchain.

L’innovation est, au sens large, une manière originale de régler un problème existant. Elle peut être « de rupture », mais elle est aussi, très souvent, discrète. Plusieurs exemples en témoignent, comme celui qui a consisté à ajouter des roulettes à une valise. Personne ne sait vraiment qui en a eu l’idée. Ni comment...

Ni pourquoi personne ne l’avait fait plus tôt. Mais cette itération (amélioration) a transformé la valise (innovation), qui n’avait d’un coup plus rien à voir avec une malle.[1]

Un deuxième exemple, plus récent, va dans ce sens : celui de pâtissiers (Mori Yoshida, Cyrille Lignac, Pierre Hermé, etc.) qui utilisent de la gélatine de poisson aux propriétés plus fines que celle de porc et qui permet au passage d’élargir leur clientèle (et en fin de compte leur chiffre d’affaires).

Dans le numéro 6 d’Applications & Données, deux projets concrets – le déploiement d’un ECM (chez Accor D&TS) et celui d’un DAM (chez Amer Sports) – montrent que, dans l’IT aussi, la vraie innovation revêt souvent des habits discrets. Ces plateformes documentaires, loin du clinquant d’outils au marketing tapageur, ont eu d’énormes effets.

L’innovation peut certes être plus radicale. C’est le cas – ou ce pourrait être le cas – de la blockchain dans le secteur public, comme le montre un avis d’expert exclusif du Gartner (pourtant très prudent sur ce sujet) également au menu de ce numéro. Mais cet avis montre aussi que cette radicalité de l’innovation pousse vers une simplification – vers le moins, plutôt que vers le plus.

Autre exemple d’innovation « de simplification » que vous trouverez dans ce numéro : notre dossier sur les différents visages de la nouvelle « analytique augmentée » qui ouvrent la BI à de nouveaux utilisateurs en simplifiant drastiquement la manipulation des données.

Au sommaire d’Applications & Données 6, vous trouverez également un dossier pour bien comprendre les différentes formes de RPA, suivi d’un témoignage de Schneider Electrics sur son projet à échelle mondiale. Car l’innovation est aussi – voire surtout – une question de savoir-faire. Avoir l’idée de la gélatine de poisson, c’est bien. Trouver le bon fournisseur et mettre au point une recette, c’est encore mieux. Mais cela ne fait pas tout. Les cuisiniers le savent, eux qui depuis les années 80 ne gardent plus leurs secrets dans leurs grimoires, mais les partagent dans des livres et des revues spécialisées – comme on partage du code open source. Ils savent que ce qui compte autant que les ingrédients de la « sauce secrète », c’est le tour de main et les talents de ceux qui font la cuisine.

Et ce qui est vrai pour la cuisine et la pâtisserie, l’est aussi pour le RPA, la BI… ou l’Intelligence Artificielle – cf. notre conseil sur les trois étapes pour bien débuter un projet d’IA qui clôt ce numéro. Un numéro qui, cerise sur le gâteau, est entièrement gratuit.

 

Téléchargez Application et Données 6

[1] Cet exemple est tiré du livre « Antifragile » de Nassim Nicholas Taleb.

Pour approfondir sur Applications métiers

- ANNONCES GOOGLE

Close