Arista rachète Big Switch, spécialiste de la virtualisation réseau

L’équipementier des géants du cloud a besoin de diversifier son catalogue. Le SDN de Big Switch devrait lui permettre de revendre sous licence des outils d’administration aux fabricants de serveurs.

Dans le secteur des équipementiers réseau, le fabricant de switches ultra-rapides Arista Networks annonce qu’il rachète l’éditeur Big Switch Networks, surtout connu pour son SDN Big Cloud Fabric (BCF). Ce système de virtualisation sert à administrer plusieurs switches physiques comme s’il n’y en avait qu’un seul. Des fournisseurs comme Dell EMC ou HPE en font la promotion pour simplifier l’administration de leurs solutions réseau.

Suite de l'article ci-dessous

Néanmoins, selon le communiqué officiel, BCF n’aurait rien à voir. L’acquéreur aurait juste souhaité compléter les fonctions de surveillance des paquets de son outil DANZ (DAta ANalyZer) avec celles de Big Monitoring Fabric (BMF), un autre logiciel que vend Big Switch.

L’enjeu de diversifier un catalogue trop élitiste

Il n’aura cependant échappé à personne que l’annonce de ce rachat intervient en même temps que celle des résultats en baisse d’Arista ; ses ventes sur le dernier trimestre ont chuté de 7,2 % par rapport à l’année précédente. Selon les analystes, la faute en incombe à un catalogue de produits bien trop centré sur des switches matériels destinés aux grands fournisseurs de cloud. Citons par exemple le switch 7360X conçu exclusivement pour Facebook. Or, de l’aveu-même d’Arista, au moins l’un de ces grands clients aurait décidé de geler momentanément ses commandes.

Selon les observateurs, c’est bel et bien sur BCF qu’Arista compte pour diversifier son catalogue. L’équipementier projetterait ainsi de le vendre sous licence comme un outil d’administration réseau aux fabricants d’infrastructures convergées, à savoir une gamme de machines où les serveurs, le stockage et le réseau sont pré-packagés pour fonctionner ensemble. Dell, qui utilise déjà le SDN NSX de VMware sur ses infrastructures hyperconvergées (où tout est virtualisé), serait le premier partenaire.

BCF pourrait ensuite servir de tremplin pour commercialiser CloudEOS, le propre SDN d’Arista, mais dédié aux infrastructures Kubernetes. Pour l’heure, les solutions de Big Switch seraient utilisées par 300 entreprises dans le monde.

Un rebond de l’activité prévu pour le second semestre

Big Switch Networks est la seconde acquisition d’Arista. En 2018, l’équipementier avait déjà racheté le fabricant d’infrastructure Wifi Mojo, ce qui l’avait incité à lancer dans la foulée des switches Ethernet plus modestes, les modèles 7300x3 et 7050X3, pour les campus. Point particulier, ces solutions sont monitorées par une console en SaaS, CloudVision. Cette activité représenterait à présent environ 18 % de son CA, qui atteint 552,5 M$ au dernier trimestre.

Selon ses propres prévisions, Arista devrait boucler le prochain trimestre avec un CA compris entre 522 et 532 M$, contre 595,4 M$ sur la même période l’année dernière. Il faudrait attendre le second semestre pour que l’activité reparte à la hausse : l’équipementier espère que, à ce moment-là, les telcos auront suffisamment évalué ses derniers switches 400 Gbit/s et qu’ils lui en passeront enfin commande.

Arista n’a pas souhaité divulguer la somme déboursée pour racheter Big Switch, mais assure récupérer ses 75 salariés, essentiellement des ingénieurs.

Pour approfondir sur Equipementiers

- ANNONCES GOOGLE

Close