olly - Fotolia

Microsoft Teams : la grogne monte contre la limite des quatre flux vidéo

Alors que le travail à distance est devenu la norme en une semaine, les utilisateurs de l’outil de communication unifiée de Microsoft se plaignent de plus en plus du nombre limité de flux vidéo pendant une réunion.

Mise à Jour du 27/07/2020 : Microsoft a fait passer la limite de Teams à 49 flux vidéos, une fonctionnalité encore en preview qui le mettra à niveau de WebEx et de Zoom lors de sa disponibilité générale. Certains utilisateurs d’Office 365 – qui travaillent à distance en raison de l’épidémie de coronavirus – abandonnent purement et simplement la vidéoconférence de Teams pour d’autres plateformes en raison de la limitation du nombre de flux vidéo simultanés qu’il peut afficher.

Suite de l'article ci-dessous

L’outil de communication unifiée de Microsoft ne montre les flux vidéo que des quatre dernières personnes à avoir pris la parole lors d’une réunion. Là où, Webex (Cisco) affiche jusqu’à 25 flux à la fois et Zoom jusqu’à 49.

La limite de quatre flux dans Teams est devenue une problématique pour les utilisateurs, alors que des millions d’entre eux travaillent désormais à domicile pour éviter de propager le nouveau coronavirus, COVID-19. La plupart des clients de Teams organisent des réunions d’équipe avec plus de participants qu’ils n’en avaient habituellement.

Parmi eux – un exemple parmi d’autres : Netprofile. Netprofile est une petite entreprise de relations publiques basée en Finlande. Elle a commencé à utiliser la version gratuite de Zoom mardi après avoir expérimenté pour la première fois lundi cette limite de Teams. La société est pourtant abonnée à Office 365.

« Nous n’avions jamais eu de réunions [sur Teams] avec tout le monde présent. Jusqu’ici, cette limite de quatre vidéos n’avait pas beaucoup d’importance », explique Toni Stubin, un consultant de Netprofile. Mais les choses ont changé. « Nous sommes en train d’essayer la version gratuite de Zoom. Elle semble prometteuse ».

Depuis lundi, plus de 120 personnes ont fait un retour sur le site des feed-back de Microsoft pour Teams afin de lui demander de lever cette limite. De nombreux commentaires menacent de passer à Zoom – ou déclarent que leur entreprise l’a déjà fait en grande partie à cause de cette restriction.

Mais il se pourrait que Microsoft ait du mal à accéder à cette requête. Une récente flambée de la demande de services cloud a congestionné ses serveurs. Conséquence, l’éditeur a même commencé, lundi, à dégrader certaines fonctionnalités de Teams.

Dans une note envoyée à ses clients, Microsoft indique qu’il réduisait temporairement la qualité vidéo de Teams pour « faire face à une demande croissante et sans précédent ». Le géant de l’IT a par ailleurs indiqué qu’il pourrait mettre à jour les statuts de présence moins fréquemment, entre autres mesures pour maintenir ses services en ligne pendant l’épidémie.

Ce message est arrivé le même jour qu’une panne partielle qui a empêché de nombreux utilisateurs de Teams d’envoyer des messages et d’effectuer d’autres tâches sur la plateforme. Les problèmes liés au chat sont réapparus en Europe mardi. Microsoft a indiqué que les deux incidents étaient liés à « un problème de cache », sans plus de détails.

Microsoft avait promis de laisser les utilisateurs afficher plus de quatre flux vidéo depuis mai 2019. En janvier 2020, l’éditeur ajoutait que son équipe d’ingénieurs « continuait à bien progresser sur cette fonctionnalité », mais il n’avait toujours pas prévu de la lancer.

Depuis 2016, plus de 4 500 personnes ont approuvé l’idée de montrer plus de quatre flux vidéo simultanés dans Teams lors d’une réunion.

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

Close