tashatuvango - stock.adobe.com

Mais pourquoi Oracle s’intéresse-t-il donc à TikTok ? (Réponse : parce que c’est une mine d’or)

Les données de TikTok et ses technologies d’Intelligence Artificielle ont des applications possibles bien au-delà du marketing (ERP, SIRH). C’est la raison pour laquelle le réseau social, très B2C, pourrait intéresser le très B2B Oracle. Tout comme Microsoft d’ailleurs.

Si les données sont le nouveau pétrole, TikTok est un geyser. Son intelligence artificielle, en particulier son moteur de recommandation, est à l’origine de l’engagement de ses utilisateurs et de la croissance exceptionnelle de l’application. À date, TikTok compte près de 700 millions d’utilisateurs dans le monde.

Suite de l'article ci-dessous

Lorsque le président Trump a signé un décret interdisant l’application chinoise le mois dernier, il a souligné en creux pourquoi TikTok était particulièrement alléchant. Le média social recueille « de très nombreuses informations sur ses utilisateurs », explique noir sur blanc son décret (« vast swaths of information from its users »).

Pour être clair, ce n’est pas tellement le fait que TikTok collecte des données qui ennuie les États-Unis et son président, c’est plutôt qui le fait (en l’occurrence : ByteDance Ltd. à Pékin).

Le gouvernement de l’Oncle Sam ne veut pas que la Chine puisse exploiter finement des informations sur les clients et sur les citoyens américains. Mais si, à l’avenir, cette collecte était faite par Microsoft, Oracle ou Google après un éventuel rachat des activités de TikTok aux États-Unis, les inquiétudes politiques seraient grandement apaisées.

Intérêt de TikTok pour un acteur B2B

Les analystes voient deux grands avantages pour un acteur de l’IT B2B à acquérir les opérations du très B2C TikTok.

D’abord, ses technologies d’intelligence artificielle et son moteur de recommandation peuvent avoir des applications dans les systèmes RH et dans les ERP, comme pour faire des recommandations d’emploi ou déchiffrer les tendances et les intérêts d’une base d’utilisateurs. Un CRM pourrait également bénéficier de « scorings » très performants.

Ensuite : les données. Celles de TikTok peuvent donner à Microsoft ou à Oracle un accès à des informations sur les clients qui ne sont disponibles que sur les grands réseaux sociaux, comme Twitter et Facebook.

« TikTok vous aide vraiment à appréhender ce que les gens achètent, ou veulent acheter, ce qu’ils font, et quels sont leurs intérêts », confirme Jonathan Crane, directeur commercial du spécialiste de l’IA et des technologies cognitives IPsoft.

Pour Oracle, TikTok viendrait en appui de ses métiers dans la publicité. Pour Blair Hanley Frank, analyste principal chez ISG, on peut parfaitement imaginer que ces données soient injectées et utilisées dans Oracle Data Cloud, une plateforme « d’intelligence marketing ».

Le moteur de recommandation de TikTok attire l'attention vue la croissance remarquable de l'application.

Il faudra certes des mois avant que l’acheteur de TikTok puisse croiser efficacement les technologies de l’application grand public avec ces logiciels métiers, continue Blair Hanley Frank. Mais une fois ce travail effectué, « ces éditeurs pourraient avoir accès aux tendances en termes de publicité et de consommation, proposer une meilleure intégration entre leurs CRM et TikTok, ou sortir des outils de création marketing dédiés ».

Reste que c’est le moteur de recommandation de TikTok qui attire l’attention, au vu de la croissance remarquable de l’application.

En 2018, TikTok comptait 11,3 millions d’utilisateurs actifs par mois aux États-Unis. En octobre 2019, il en comptait 40 millions. Et en juin, 92 millions. Mieux, ce seraient environ 50 millions d’utilisateurs qui seraient actifs quotidiennement sur le réseau aux États-Unis, selon un document déposé dans le cadre du procès intenté à la fin du mois dernier contre l’interdiction de l’application. Et si l’on regarde les utilisateurs actifs sur un trimestre, le chiffre monterait à 100 millions d’Américains, toujours selon la plainte.

Au-delà de la valeur de TikTok dans le B2C (marketing, pub, CRM), Microsoft pourrait en tirer un bénéfice supplémentaire pour LinkedIn. Les données de TikTok sur les personnes et leurs comportements pourraient en effet améliorer ses capacités de proposition d’emplois et de candidats (encore du scoring donc). Pour les recruteurs, LinkedIn pourrait être « un réservoir d’employés potentiels plus pertinents », améliorant ainsi son efficacité, entrevoit déjà Andrew MacMillen, analyste chez Nucleus Research.

Ces mêmes données pourraient également être utilisées dans Dynamics 365, tout comme Microsoft a déjà rapproché les données de LinkedIn de son ERP et de son CRM. TikTok lui donnerait des « données interpersonnelles plus granulaires » qu’il n’a pas, résume Andrew MacMillen.

Conscient de ces bénéfices multiples, Walmart serait d’ailleurs partenaire de Microsoft dans cette affaire.

Au final, la technologie de TikTok peut être appliquée à presque tout ce qui est lié à un consommateur. Oracle pourrait utiliser les données et la technologie pour développer de nouvelles offres et étendre les capacités de sa technologie existante.

Bref, de quoi aiguiser d’énormes appétits, même dans le B2B.

Pour approfondir sur Applications métiers

Close