Formula E

PLM : PTC acquiert Arena Solutions, la concurrence en embuscade

PTC veut renforcer son offre PLM SaaS en mettant la main sur Arena Solutions. En face SAP, Siemens, ou encore Dassault Systèmes veulent eux aussi conserver leur place sur le podium.

PTC a annoncé l’acquisition de l’éditeur spécialiste du PLM Arena Solutions. Le groupe basé à Boston, considéré comme un des leaders sur ce marché, poursuit sa quête d’adoption du SaaS à coup de rachat. 

Suite de l'article ci-dessous

En effet, Arena Solutions propose des outils PLM en mode SaaS, capable de compléter la plateforme Atlas que PTC construit en ce moment même. Et pour cela, l’éditeur n’hésite pas à sortir le chéquier. La société dirigée par Jim Heppelmann s’apprête à mettre 715 millions de dollars en numéraire et par des emprunts existants, soit l’équivalent de la moitié de son chiffre d’affaires de l’année fiscale 2020 : 1,4 milliard de dollars. « La transaction devrait être neutre par rapport à l’objectif de 365 millions de dollars de flux de trésorerie d’exploitation pour l’exercice 2021 », précise PTC.

« Les enquêtes menées auprès de nos clients indiquent une augmentation de 25 % de l’utilisation du PLM en mode SaaS depuis le début de la pandémie. »
Jim HeppelmannCEO, PTC

« Cette décision reflète notre forte conviction que notre marché atteint un point de rupture dans sa volonté d’adopter le modèle SaaS, suivant la tendance observée sur de nombreux autres secteurs du logiciel. Les effets de la COVID-19 ont considérablement accéléré cette évolution inévitable. Les enquêtes menées auprès de nos clients indiquent une augmentation de 25 % de l’utilisation du PLM en mode SaaS depuis le début de la pandémie », déclare Jim Heppelmann dans un communiqué de presse.

L’éditeur entend ainsi asseoir une position de leader sur ce marché en proie à de profondes transformations.

Fondé en 2000 et basé à Foster City (Californie), Arena Solutions dessert plus de 1 200 clients, dont des équipementiers médicaux, des fabricants d’électroniques ou des concepteurs de produits high-tech. Nutanix, Peloton, Sonos, ou encore Pulse Biosciences font partie de cette longue liste.

PTC acquiert d’abord de nouveaux clients

En novembre 2019, PTC avait annoncé l’acquisition d’Onshape (470 millions de dollars) pour parfaire son expertise SaaS pour sa gamme CAO. Là encore, il s’agit de rapprocher PLM et CAO au sein d’une seule plateforme.

Arena Solutions, lui combine PLM et QMS (Quality Management System). Arena PLM apporte les capacités du produit équivalent chez PTC, Windchill. Le second outil doit aider à obtenir une source de vérité pour la mesure de la qualité, du design et les processus de mises sur le marché de nouveaux produits.  

PTC n’a pas clarifié comment le portfolio d’Arena Solutions sera intégré à sa plateforme SaaS Atlas. Il se réserve le droit de préciser ce pont en janvier ou février 2021, à la clôture de l’opération. Cependant, l’éditeur a explicitement indiqué qu’il souhaitait prendre des parts sur le midmarket en annonçant qu’Arena Solutions a généré 50 millions de dollars de revenus récurrents en 2020.

Pour rappel, le spécialiste de la CAO basé à Boston a déjà lancé la refactorisation de ses produits Creo et Windchill à la sauce as a service. En parallèle, il a renforcé son partenariat avec Rockwell Automation afin de profiter des canaux de l’équipementier pour vendre ses solutions SaaS, dont sa brique PLM.

La guerre du PLM reprend dans le cloud

En face, Dassault Systèmes a déjà opéré ce passage au cloud avec 3DExperience, dont PTC semble suivre le chemin pour compléter son approche SaaS. Plus récemment, SAP et Siemens ont annoncé un partenariat pour combiner la plateforme TeamCenter de Siemens avec SAP Intelligent Asset Management et SAP Portfolio and Project Management. La solution qui en résultera sera davantage prévue pour faciliter la gestion de la supply chain. Il ne faut pas oublier de citer Oracle Cloud PLM, Autodesk ou encore Aras, également en embuscade sur un marché en pleine transformation. Certains analystes, eux, voient Siemens en tête, suivi par Dassault Systèmes, et PTC sur la troisième marche du podium.

Quoi qu’il en soit, tous ces éditeurs prédisent l’avenir du PLM à la demande et poussent des visions sensiblement différentes pour convaincre leurs clients industriels de migrer vers le cloud. L’occasion de présenter des solutions dédiées à l’industrie 4.0.

Pour approfondir sur SaaS

Close