alphaspirit - stock.adobe.com

En rachetant Onshape, PTC affine sa transition vers le SaaS

En ce début de mois de novembre, PTC, un éditeur spécialisé dans la CAO et le PLM, a annoncé l’acquisition d’Onshape pour 470 millions de dollars. L’objectif est de finaliser un passage complet au modèle SaaS.

Il y a trois ans, PTC, un spécialiste de la CAO et du PLM, s’est lancé dans la conception d’une plateforme IoT dédiée à l’industrie. ThingWorx est maintenant au centre d’une stratégie de bout en bout, clairement orienté cloud, pour la conception de scénarios connectés et de réalité augmentée.

Cette transition semblait plus facile à mener sur un nouveau marché. Cependant, le cœur de l’activité de PTC reste la conception assistée par ordinateur avec ses outils Creo et Windchill. Si le modèle à la souscription est la norme dans le monde entier depuis janvier dernier, il lui manquait une solution afin de proposer une plateforme CAO bout en bout, « as a service », dans le cloud ou sur site. L’éditeur cherche vraisemblablement à concurrencer 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes.

Onshape : mêler CAO, analyse de données et collaborations

Le rachat d’Onshape pour 470 millions dollars au début du mois de novembre 2019 vient compléter ce tableau. Cette société fondée à Cambridge, Massachusetts, en 2012 a levé 169 millions de dollars auprès de fonds d’investissement. Sa solution compte plus de 5 000 abonnés. Mise sur pied par les fondateurs de Solidworks, Onshape est une plateforme SaaS qui mêle CAO et PDM [gestion des données produit N.D.L.R.] et des outils collaboratifs.

Le logiciel fait le lien entre le modèle 3D d’une pièce et ses données géométriques et d’assemblage. La synchronisation de ces éléments permet, en principe, d’obtenir une actualisation continue des fichiers et des plans. Ainsi les designers peuvent travailler sur les mêmes pièces et connaître l’historique des modifications. Le tout repose sur une infrastructure dans le cloud qui éliminerait le besoin de maintenir et de renouveler régulièrement des machines puissantes.

Une stratégie économique reposant sur des acquisitions

« En nous appuyant sur la forte dynamique de nos activités de CAO et de PLM, [...] nous anticipons que le modèle SaaS va connaître une nouvelle phase de croissance. »
Jim HeppelmannPDG de PTC

« En nous appuyant sur la forte dynamique de nos activités de CAO et de PLM, nous nous tournons vers l’avenir et nous anticipons que le modèle SaaS va connaître une nouvelle phase de croissance », déclare Jim Heppelmann, PDG de PTC. « Aujourd’hui, nous constatons que, dans la partie en forte croissance sur le marché de la CAO, les petites et moyennes entreprises s’intéressent de plus en plus aux solutions en mode SaaS, et nous nous attendons à ce que l’intérêt des grandes entreprises vers ce modèle augmente avec le temps », ajoute-t-il.

Un modèle qui permet d’engendrer davantage de revenus récurrents. Cette stratégie économique se lit à même le rapport financier du quatrième trimestre 2019, où les noms des produits sont à peine évoqués. Au 30 septembre 2019, l’éditeur termine ce Q4 avec 284 millions de dollars de chiffres d’affaires récurrents contre 262 millions à la même période en 2018.

Depuis 1996, le groupe américain a réalisé 18 acquisitions dont 13 ont été menées après l’arrivée de Jim Heppelmann à la tête de la société en 2010. Depuis l’année dernière PTC semble se concentrer sur son activité cœur. En 2018, elle avait racheté Fructum, un éditeur d’une solution d’intelligence artificielle pour améliorer la structure des pièces imprimées en 3D. De son côté, Onshape sera intégrée en tant qu’unité commerciale dirigée par le président de PTC.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close