Infor poursuit sa stratégie Cloud à marche forcée

Doucement mais surement, le 3ème éditeur mondial d’ERP renforce son offre Cloud, nouveau fer de lance de sa stratégie de conquête. Infor a ainsi fait 6 annonces concernant son SaaS depuis le début de l’année. Face à une concurrence qui réagit.

Fin janvier, Infor avait annoncé le lancement en France de sa CloudSuite Business, présentée quelques semaines plus tôt à l’Inforum Paris. Depuis, l’éditeur qui appuie sa stratégie sur des solutions professionnelles et des ERP spécifiquement pré-configurées par secteur (des « micro-verticaux »), sur la simplification des interfaces (Hook & Loop) et sur le SaaS (sur l’infrastructure d’AWS), a enchaîné les sorties Cloud.

Toutes ne sont pas majeures, loin de là. Mais elles montrent la volonté d’Infor d’aller sur un terrain que ses concurrents ont encore du mal à investir.

Infor : six annonces Cloud en trois mois

En février, Infor a rendu disponible son nouvel ERP "Multi-Tenant" (sic) dédié aux secteurs de la fabrication (Infor LN), en mode sur site et en mode hébergé. Une annonce importante car pour mémoire, cet ERP est celui qui sert de base aux offres maison pour les secteurs de l'automobile, de l'aérospatial et de la défense.

Infor Cloud

Liée à Infor LN, l’éditeur a ensuite sorti, le même mois, une solution PLM en mode Cloud en partenariat avec Aras. Cet outil de gestion du cycle de vie des produits capture les flux de données entre les différentes applications ERP d'Infor (notamment Infor SyteLine et Infor LN) pour nourrir le PLM. Là encore, la solution est disponible sur site, en Cloud hybride ou en pure SaaS.

En mars, c’est la version 11.1 de la solution d’Asset Management (GMAO ou EAM) d’Infor qui est arrivée en mode Cloud. « Infor EAM v11 offre une visibilité à l'ensemble de la chaîne de maintenance des équipements pour une plus grande efficacité au niveau des opérations », promettait alors l’éditeur. Infor mettait également en avant la compatibilité de l’outil avec les terminaux mobiles : « Infor EAM 11.1 offre des évolutions en termes d’accès utilisateurs, ces derniers étant connectés via des téléphones ou des tablettes, ce qui améliore de manière significative la visibilité et la connectivité ».

Fin mars, c’est Infor Electronic Data Interchange (EDI) Managed Service qui était annoncé (dans le Cloud donc), spécifiquement pour le secteur automobile. « Notre offre EDI en mode Cloud a été conçue pour permette aux fabricants de communiquer plus rapidement - et de manière plus précise - des informations critiques au niveau des commandes, de l'expédition et des règlements », précisait Infor, « La solution intégrée propose un flux d'échanges continu entre le logiciel métier et les partenaires, grâce à la synchronisation permanente entre les communications provenant de la solution EDI et l'infrastructure de l'entreprise ». A noter que, comme pour le PLM, l’EDI est celui d’un autre éditeur (Rocket Software) intégré à la plateforme Middleware d’Infor (ION).

En avril, c’était au tour de la chaîne d’approvisionnement avec Infor SCE (Supply Chain Execution) d'avoir sa nouveauté Cloud. « Cette solution inédite associe les fonctionnalités liées à la gestion d'entrepôt, la gestion des tâches, la facturation 3PL et la gestion des modalités de transport, le tout au sein d'une même application centralisée […] Quel que soit le mode de déploiement (en mode Cloud ou en mode traditionnel), Infor SCE offre exactement les mêmes fonctionnalités aux utilisateurs, auxquelles s'ajoutent des fonctions et des contenus métier dédiés, spécifiques à chaque industrie », assurait Infor.

Enfin, peu avant mai, Infor a sorti une mise à jour mineure – la 3.7.1 - de son HMS (Hospitality Management, pour la gestion hôtelière) dont un des axes majeures est un approfondissement de la mobilité (état d’occupation des chambres et informations sur les clients en temps réel disponible sur iPhone, et option d'encodage de clés de porte même lorsque les personnels de l'hôtel sont loin de la réception). Pour mémoire, Infor propose, en mode Cloud également, une option d’analytique prescriptif pour optimiser le remplissage des chambres.

L’ERP : quatrième vague du Cloud

Cette tendance à la « Cloudification » du cœur des applications métiers les plus critiques, est une tendance lourde.

Après la collaboration, les CRM puis les RH, le marché semble en effet désormais quasiment mature pour les ERPs et les suite intégrées en mode Cloud. C’est en tout cas le pari d’Infor, ou d’un pure player comme Workday (plus à dominante RH). Mais c’est aussi devenu aujourd'hui l’objectif des acteurs traditionnels que les deux vice-présidents d’Infor aiment tant égratigner. A commencer par Oracle - dont le top management d’Infor est issu - qui a montré les muscles lors de de l’OpenWorld 2014 en dévoilant coup sur coup un IaaS et un PaaS ainsi qu’un SaaS complets. Suivi ,ce mois-ci, par SAP qui fonde beaucoup d'ambitions sur son prochain ERP S4/HANA.

Bref la concurrence est de plus en plus nourrie sur cette quatrième vague du Cloud. Ce qui ne semble pas effrayer pour autant les dirigeants d’Infor qui se félicitent d’avoir été précurseurs, et qui affirment d’ores et déjà en retirer le plus de bénéfices face aux géants SAP et Oracle.

Pour approfondir sur SaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close