Sergey Nivens - Fotolia

DaaS : avec Workspace One, VMware attaque Citrix sur le terrain des prix

VMware vient d’annoncer la disponibilité commerciale de sa suite Workspace One combinée à Horizon Air Hybrid-mode, héritier du projet Enzo, avec des prix bien inférieurs à ceux de Citrix Workspace Cloud.

VMware Workspace One rassemble la fourniture des applications et des postes de travail virtuels au sein d’une seule plateforme intégrant en outre gestion de la mobilité et des identités. Le tout à des tarifs bien plus attractifs que ceux de son concurrent, Citrix Workspace Cloud.

VMware vient ainsi de lancer Workspace One, qui réunit les outils de gestion de la mobilité d’entreprise d’AirWatch, un système de gestion des identités – Identity Manager, discrètement désolidarisé du reste de l’offre de l’éditeur en septembre dernier –, et Horizon Air pour la fourniture des environnements de travail virtualisés depuis le Cloud ou en local. Cette dernière brique n’est autre que la concrétisation du projet Enzo de plateforme de gestion des postes de travail et applications virtuels en mode Cloud présenté début septembre dernier. Et sans surprise, VMware profite là sans peine de la tarification excessive adoptée par Citrix pour Workspace Cloud. Certes, cette dernière doit être revue à la baisse. Mais en attendant, L’avantage est au nouvel entrant.

Ainsi, Horizon Air, avec son mode hybride, permet aux administrateurs de gérer des applications et des postes de travail virtuels produits en local comme en mode Cloud, à partir d’une seule console. La plateforme est proposée à partir de 16 $ par utilisateur nommé et par mois, et 26 $ par utilisateur simultané. Pour ceux qui ne disposent pas déjà d’une licence vSphere, vCenter et Virtual SAN, le prix de départ montre 18 $ par utilisateur nommé et par mois, et 30 $ par utilisateur simultané.

A l’heure du choix

Horizon Air est intégré à Workspace One, lequel est proposé en trois éditions : standard, à 8 $ par utilisateur et par mois ; advanced, pour 4 $ de plus ; et entreprise à 21 $ par utilisateur et par mois. A titre de comparaison, Citrix Workspace Cloud est encore proposé à partir de 20 $ par personne et par mois, et jusqu’à 40 $ par utilisateur et par mois, dans son édition la plus avancée. Il a été lancé fin août dernier, quelques jours avant la grand messe annuelle de VMware.

Si le prix peut être un facteur de choix, il n’en sera pas le seul. Fonctionnalités, écosystème, partenariats et intégrations joueront aussi. « Un acheteur voudra comparer les fonctionnalités de ces produits concurrents », résume ainsi Robert Young, analyste au sein du cabinet IDC. « Chacun a sa propre proposition de valeur ».

Ainsi, les capacités de gestion de la mobilité peuvent être importantes pour certaines entreprises alors susceptibles de baser leur décision sur une comparaison entre AirWatch et XenMobile.

Mais pour David Johnson, analyste chez Forrester, il est peut probable que beaucoup de clients existants de Citrix ou de VMware quitte leur fournisseur aujourd’hui, avec cette première version : « la base installée est toujours un élément différentiateur. Citrix dispose d’une base importante avec XenApp, qu’il peut amener à Wiorkspace Cloud. VMware peut faire de même ».

Quelles nouveautés ?

Le mode hybride d’Horizon Air apporte une fonctionnalité de fourniture juste-à-temps permettant aux DSI de livrer jusqu’à 2 000 postes de travail en moins de 20 minutes, et de supporter plus de 50 000 sessions réparties sur 10 sites, selon VMware. La nature Cloud de la plateforme permet en outre de profiter en permanence des dernières versions.

Identity Manager permet de faire profiter les utilisateurs d’une couche de SSO. Son intégration à AirWatch au sein de Workspace One permet de créer des règles conditionnelles de contrôle des accès plus fines, adaptées aux terminaux. Identity Manager peut ainsi dialoguer avec AirWatch pour vérifier si un utilisateur peut ou non accéder à certaines applications et données, suivant les règles de contrôle d’accès établies.

Avec Workspace One, VMware a annoncé une mise à jour significative de sa plateforme de VDI avec Horizon 7. La principale nouveauté est là Blast Extreme, une technologie qui se veut plus efficace que PC over IP à partir du Cloud et sur les terminaux mobiles. Elle nécessite une bande passante inférieure, mais doit fonctionner conjointement avec PCoIP et RDP.

VMware a également présenté App Volumes 3.0, également intégré à Workspace One, et sa nouvelle fonctionnalité AppToggle. Issu du rachat de CloudVolumes et intégré à Horizon 6, App Volumes simplifie la fourniture des applications sur le poste de travail. AppToggle permet aux administrateurs de construire un seul disque virtuel chargé des différentes applications avant de l’adresser aux différents utilisateurs concernés. Mais là, les administrateurs peuvent appliquer différents aux utilisateurs selon les applications, individuels ou par groupes : le disque virtuel ne donne ainsi accès à un utilisateur qu’aux applications pour lesquelles il est habilité.

Workspace One intègre en outre Boxer, le client de messagerie racheté au mois d’octobre dernier, qui n’a pas encore, contre toute attente, supplanté Inbox, le logiciel d’organisation personnelle développé précédemment par AirWatch.

Avec nos confrères de SearchVirtualDesktop.com (groupe TechTarget)

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close