apops - Fotolia

SAP : que faire pour bien commencer à préparer la fin du support d'ECC

En 2025, fin du support officiel de l'ERP traditionnel de SAP, les entreprises vont être confrontées à un choix difficile : passez à S/4HANA ou trouver un moyen d'étendre le support. Voici quelques conseils d'experts pour commencer à prendre le problème correctement.

SAP a prévu la fin du support d'ECC en 2025. Cette décision implique qu'il va y avoir de grands changements pour la plupart des clients de l'éditeur.

Les entreprises qui utilisent l'ERP Central Component sont aujourd'hui confrontées à des décisions majeures.

La première est de savoir s'il faut rester sur ECC ou migrer vers S4/HANA. La décision n'est pas simple, car chaque option a ses avantages et ses inconvénients. Quel que soit son choix, une entreprise devra de toute façon faire face à des conséquences sur les métiers et se préparer en amont.

Du point de vue de SAP, l'équipe IT et les développeurs ont naturellement intérêt à regarder du côté du nouveau produit. N'importe quel éditeur qui sort une nouvelle plateforme pousse ses clients à l'adopter. Le coup de la fin du support est un grand classique, qui fixe en plus un agenda. Cette stratégie récurrente a un certain succès. La plupart des entreprises clientes ne veulent pas se retrouver avec un système qui n'est plus pris en charge et qui pourrait causer des interruptions d'activité. Mais la migration vers un nouveau produit peut être tout aussi problématique.

Pour un client de SAP ECC, le passage à S4/HANA est un défi à part entière. Et il comporte des risques. Le déploiement de la nouvelle génération d'ERP de l'éditeur allemand n'est pas toujours synonyme de meilleurs systèmes, ni de plus de rapides... comme en témoigne la mise en œuvre désastreuse de S/4HANA chez Revlon. Revlon a connu des retards d'expédition et une perte de chiffre d'affaires en raison de problèmes d'exploitation liés à la mauvaise implémentation de son nouvel ERP, qui de ce fait a été défectueux. Revlon a même fait l'objet de poursuites de la part des actionnaires.

De tels échecs ne doivent pas être attribués uniquement au logiciel. Parmi les autres facteurs qui contribuent aux déboires d'un nouvel ERP - qu'il s'agisse de SAP ou d'un autre éditeur - ont trouve le manque de maturité opérationnelle, le manque de leadership et de supervision, le manque de ressources expérimentées et le manque d'accompagnement au changement. Tous ces points peuvent transformer une implémentation potentiellement réussie en un désastre complet.

Les risques de la fin du support d'ECC en 2025 doivent donc être mis au regard des risques liés à une migration vers S/4HANA.

Les décideurs seront donc bien avisés d'envisager de faire les actions suivantes pour bien préparer l'échéance à venir, que ce soit dans un sens (migrer) ou dans l'autre (ne pas migrer) :

  • Échangez avec d'autres personnes du même secteur que vous (qui utilisent le même vertical) sur leur expérience avec S/4HANA.
  • Déterminez les coûts et les évolutions liés au changement.
  • Évaluez par vous même la dernière version de S/4HANA.
  • Identifiez les acteurs susceptibles de continuer à vous fournir un support tiers pour ECC après 2025.
  • Listez toutes les conséquences possibles en matière de conformité qui pourraient découler du fait de ne plus avoir de mises à jour pour ECC.
  • Communiquez avec d'autres entreprises au sein des groupes utilisateurs SAP et discutez de leurs projets.
  • Déterminez un plan pour les patchs et les corrections de bogues qui seront de toute façon nécessaires.

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

- ANNONCES GOOGLE

Close