denisismagilov - Fotolia

OFI Asset Management retient Nimble Storage pour son stockage Splunk

Afin de répondre aux besoins d’un projet de centralisation de logs basé sur Splunk et pour consolider ses environnements de développement et de préproduction, OFI Asset Management, qui gère 64 Mds € d’actifs, a retenu le stockage de Nimble Storage.

Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : STORAGE: Avantages et coûts cachés du Software Defined Storage:

OFI est une société de gestion d’actifs financiers, dont l’actionnariat est essentiellement composé de mutuelles françaises (la MACIF et la MATMUT détiennent à elles seules 61 % du capital). Créée en 1971, la société gère aujourd’hui près de 64 milliards d’euros d’actifs pour ses clients et est le n° 3 français de l’investissement socialement responsable (2/3 des encours du groupe font l’objet d’une analyse et d’un reporting ISR).

De par la nature de son activité, l’informatique joue un rôle important dans le succès d’OFI. 30 des 300 collaborateurs de la société travaillent ainsi au sein d’une DSI soumise à de fortes contraintes réglementaires. Actuellement, les équipements informatiques de la société sont répartis sur deux sites configurés en MetroCluster (la première partie est dans la salle informatique située au siège d’OFI et la seconde partie dans un Datacenter tiers relié par fibre noire). Historiquement, OFI a été l’un des premiers clients de l’offre Metrocluster (en version ClusterMode) de NetApp une offre qui continue à être l’épine dorsale du stockage de la firme pour ses applications critiques.

 Mais lorsque la société a recherché une nouvelle solution de stockage pour la mise en œuvre d’un vaste projet Splunk et pour l’hébergement de ses environnements de test et de développement, c’est vers les baies de stockage hybrides de Nimble storage qu’OFI s’est tourné.

Un projet de stockage lancé dans le cadre d’un vaste projet Splunk

Selon Martin Arsac, le responsable production d’OFI Asset Management, la société a étudié Splunk dès 2014 dans le but d’agréger l’ensemble de ses logs – à des fins d’audits mais aussi de production. D’autres technologies comme Elastic Search ont aussi été évaluées, mais OFI Asset Management a finalement décidé de retenir Splunk pour sa simplicité : « Le travail autour des logs et des serveurs de production est un travail d’infrastructure et il nous fallait un outil assez simple à entretenir avec peu de setup et pas forcément un outil open source plus complexe ».

L’un des défis uniques que pose une solution de collecte et d’analyse de logs telles que Splunk est « qu’il est très difficile de définir des profils IO. Il y avait une grosse part d’inconnue suite aux POC effectués avec Splunk. On est parti de quelques équipements et on a fait des multiplications pour estimer les profils IO. On a défini un working set que l’on a figé pour définir les capacités de l’infrastructure de stockage nécessaire ».

La solution de stockage recherchée devait à la fois satisfaire aux besoins de la plate-forme Splunk, mais aussi servir à la consolidation des environnements de développement, de préproduction et de recette de la firme. «Il fallait que la plate-forme de stockage réponde aux besoins. La performance devait être au rendez-vous pour éviter tout problème qui aurait entraîné une résistance au changement. » indique Martin Arsac.

Nimble, retenu pour sa simplicité et ses performances

Dès le départ, OFI prend la décision de se tourner vers un fournisseur alternatif : « Nous cherchions un acteur alternatif qui avait un regard différenciant sur le stockage et nous avons donc regardé des solutions telles que VMware VSAN, Nutanix, Simplivity, DataCore et Nimble. À l’époque, Simplivity et Nutanix étaient bien mais leurs configurations étaient un peu trop fermées à notre goût. VSAN était trop jeune et Datacore ne répondait pas à notre besoin. Nous avons finalement retenu Nimble. La vraie différence avec Nimble est que leur technologie nous garantissait un niveau d’IO quel que soit le nombre de disques acquis. Cela nous a plu tout de suite, car la performance n’est plus dépendante du nombre de spindles. C’est une approche qui nous a semblé intelligente et qui présente un vrai intérêt ».

D’emblée la baie, un modèle CS300 avec 36 To de capacité brute, a été définie pour supporter plus que nécessaire et anticiper l’évolution des besoins de la société – elle est en principe dimensionnée pour faire face à l’évolution des besoins sur 4 ans. : « Les contrôleurs sont définis pour environ 30 000 IOPS, soit au-dessus de nos besoins » explique ainsi Martin Arsac. Actuellement, la plate-forme Splunk consomme environ 7 000 IOPS (dont 1 200 I/O pour l’index et 800 I/O pour Splunk lui-même), et les activités de développement, préproduction et recette requièrent environ 10 000 IOPS. La baie est reliée en mode Fibre Channel à l’infrastructure SAN Brocade d’OFI et connectée à l’infrastructure à base de serveurs lames Cisco UCS virtualisés avec VMware vSphere ESXi 5.5.

Comme l’explique Martin Arsac, la solution de Nimble n’a posé aucun problème dès sa mise en service. « La baie est arrivée un matin avec le commercial, nous l’avons rackée avec lui, puis nous l’avons connectée au réseau. Un de mes ingénieurs a pris le relais pour la configuration, qui a pris une demi-journée. En moins de deux semaines, toutes les applications prévues avaient basculé dessus. La configuration a donc été vraiment rapide ».

Il ajoute : « L’aspect différenciant des solutions de stockage est souvent dans le paramétrage, la supervision et le monitoring et paramétrage. En la matière, Nimble est très fort par rapport à un acteur comme NetApp. Pour notre Métrocluster NetApp, Le monitoring passe pour l’essentiel par la ligne de commande ou à travers les web services . Dans Nimble tout se gère depuis la console graphique ».

Une solution qui donne aujourd’hui toute satisfaction

Depuis son installation chez OFI, la baie Nimble C300 acquise par la firme s’est toujours comportée comme prévu. « Le niveau d’IO annoncé a toujours été respecté et nous n’avons eu aucune mauvaise surprise. La baie dit ce qu'elle fait et fait ce qu'elle dit. On n’entend pas parler de la baie et on en est très content. Il faudra vraiment nous convaincre pour en changer ».

Il est à noter que si la production critique de la société est répliquée sur deux sites via la solution de Metrocluster NetApp, les applications stockées sur la baie Nimble sont hors de ce périmètre. L’environnement Splunk et les bases de données font l’objet de snapshots réguliers est les données sont sauvegardées toutes les nuits avec un roulement des sauvegardes tous les 30 jours. À l’heure actuelle la plate-forme Splunk consomme environ 2 To tandis que les environnements de développement et de préproduction consomment environ 8 To (la compression de données est activée pour cette partie). Plus d’une dizaine de Téraoctets restent donc disponibles actuellement sur la baie (avant compression éventuelle).

Martin Arsac note qu’au vu de sa satisfaction vis-à-vis de sa baie Nimble, OFI a été tenté d’élargir son périmètre lors de la refonte de ses environnements de sauvegarde. Jusqu’alors les sauvegardes NetBackup de la firme étaient stockées sur des contrôleurs NetApp FAS 2240 en SATA. « Nous avons étudié la consolidation sur une baie Nimble, mais le modèle économique n’était pas viable. À l’époque, le constructeur n’avait pas de petit modèle en Fibre Channel et les baies CS215 n’existaient pas ». NetApp a répondu à la sollicitation d’OFI avec des baies SAN E-Series, mais c’est finalement Hitachi qui a été retenu, grâce à une offre tarifaire très attractive sur des baies HUS d’ancienne génération.

Dernièure mise à jour de cet article : janvier 2016

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close