SAP propose une nouvelle option de déploiement cloud « sur site »

Avec un partenariat qui permet aux systèmes SAP de tourner sur HPE GreenLake, SAP veut proposer les bénéfices d’un déploiement en cloud public, mais dans le centre de données d’une entreprise. Une option qui s’ajoute à de nombreuses autres dans un contexte où les DSI sont en attente de clarté de la part de SAP.

Les clients SAP qui souhaitent faire tourner leurs systèmes dans un environnement cloud avaient deux grands choix possibles : soit un cloud privé dans les centres de données SAP, soit un cloud public avec les « hyperscalers » partenaires de SAP (dont AWS, Azure et GCP).

Suite de l'article ci-dessous

Un nouveau partenariat avec Hewlett Packard Enterprise ouvre désormais la porte à une troisième option de déploiement, de type SaaS, sur GreenLake. Cette nouvelle offre s’appelle « SAP HANA Enterprise Cloud, customer edition ».

GreenLake de HPE fournit des systèmes logiciels complets préconfigurés, à la demande, dans le centre de données d’un client. HPE gère les systèmes tout au long de leurs cycles de vie ; les clients eux paient le service dans le cadre d’un abonnement mensuel.

La combinaison d’HANA Enterprise Cloud (le cloud privé géré de SAP) et de GreenLake permettra de garder la pile logicielle de SAP et les données sur site (on prem) tout en profitant d’un environnement de cloud à la demande et par abonnement, explique Peter Pluim, responsable mondial du cloud de SAP.

« Nous passons un contrat avec HPE GreenLake pour le compte de notre client ; en gros nous achetons le service auprès de HPE pour lui », précise-t-il. « Les équipes d’HPE l’installent dans une cage dans le centre de données du client. Et nous, nous y ajoutons nos services et nos logiciels. Le client paie ensuite une redevance mensuelle, tout comme il le ferait si le service fonctionnait en mode SaaS chez un hyperscaler ».

« SAP Cloud@Customer »

Ce partenariat vise les clients qui ont besoin d’un contrôle strict sur la localisation de leurs données.

L’option HPE GreenLake est également conçue pour les clients qui souhaitent passer à S/4HANA dans un environnement SaaS, mais qui estiment que S/4HANA Cloud est encore trop limité dans ses fonctionnalités et ne prend pas en charge les personnalisations des environnements SAP ECC (les spécifiques).

« Cela permet de répondre à l’énorme problème que rencontrent nos clients qui ont diverses briques logicielles ici et là, maintenant nous pouvons déployer tout cela. Et les clients peuvent, à leurs propres rythmes et avec leurs propres partenaires, passer d’ECC à S/4HANA », entrevoit Peter Pluim. « C’est une bonne chose, surtout s’ils ont des problèmes de souveraineté des données, ou aussi peut-être parce qu’ils ont fait d’énormes investissements dans des centres de données qu’ils ne veulent pas abandonner, mais ils arrivent à un cycle de renouvellement du matériel ».

Pour Keith White, vice-président de HPE et directeur général de HPE GreenLake, le partenariat est aussi né parce que les clients exigent aujourd’hui une expérience simplifiée du cloud.

« Ce qui est bien avec d’une part l’infrastructure matérielle de HPE et le côté “as-a-service” de GreenLake, et d’autre part les systèmes SAP, c’est que vous bénéficiez d’une offre de type “1 + 1 = 3" », résume-t-il.

Les clients veulent aussi plus de clarté

« SAP HANA Enterprise Cloud, édition client », ajoute à la gamme de SAP une option assez semblable à celle que son principal concurrent Oracle propose depuis 2016 avec Oracle Cloud@Customer, resitue Liz Herbert, vice-présidente et analyste chez Forrester Research.

Cloud@Customer est le service de cloud privé géré d’Oracle qui permet aux clients d’exécuter les services du cloud public d’Oracle Cloud Infrastructure et les applications SaaS Oracle Fusion dans leurs centres de données.

« Ceci étant dit, SAP prenait déjà en charge un très large éventail d’options de déploiements pour ses clients – sur site, avec diverses options d’hébergement (hosting) et de cloud privé, ou diverses options de cloud public – soit lui-même directement soit par l’intermédiaire de partenaires comme IBM ou NTT », rappelle-t-elle. « SAP propose ce nombre important de choix en grande partie parce qu’ils sont très tournés vers les partenaires sur les sujets d’hébergement et d’infrastructure du cloud. Ce partenariat avec HPE élargit encore ces choix existants ».

« Beaucoup de clients avec lesquels nous travaillons s'interrogent encore sur les cas d’usages de S/4HANA. L'infrastructure n’est pas la question principale qu’ils se posent. »
Liz HerbertForrester Research

Mais, plutôt que la question de l’infrastructure, les clients auraient tendance à se poser celle de la complexité de la gamme de SAP. Pour, Liz Herbert ils demanderaient en priorité plus de clarté, de lisibilité, et de meilleures comparaisons entre ces choix, et cela sans avoir nécessairement un « doctorat en nomenclature SAP » comme en plaisantait récemment Paul Saunders, du Gartner, à l’occasion de SAPPHIRE 2020.

Les clients existants seraient également plus intéressés par une démonstration des bénéfices opérationnels réels de S/4HANA que par une analyse approfondie des détails de l’infrastructure, continue l’analyste.

« [Ils] sont un peu perdus et dépassés par ce grand nombre de choix », constate Liz Herbert. « Beaucoup de clients avec lesquels nous travaillons s’interrogent encore sur les cas d’usages de S/4HANA sur le moment, voire sur l’opportunité, de migrer. L’infrastructure (et le type de cloud) ne sont pas les principaux problèmes auxquels ils sont confrontés [aujourd’hui]. Ils se questionnent encore et toujours sur un point plus fondamental, à savoir : à quoi ressemblera leur futur environnement ERP, à la fois du point de vue applicatif et fonctionnel que du point de vue du choix des fournisseurs ».

Pour approfondir sur SAP

Close