Dassault Syst�mes

DbaaS : Dassault Systèmes met la main sur NuoDB

Dassault Systèmes a annoncé l’acquisition de NuoDB pour un montant non dévoilé. Le groupe français espère profiter de l’expertise de l’éditeur SGBD pour développer ses solutions 3DEXPERIENCE et possiblement une DbaaS sur le cloud 3DS Outscale.

Le 25 novembre, Dassault Systèmes a indiqué son intention de racheter NuoDB, l’éditeur d’une base de données SQL distribuée dite « élastique » et cloud native. Le groupe français promet de finaliser l’opération au cours du mois de décembre 2020.

Suite de l'article ci-dessous

La startup fondée en 2008 à Cambridge, Massachusetts sous le nom de NimbusDB connaît bien Dassault Systèmes. Effectivement, l’éditeur de la plateforme 3DEXPERIENCE a noué un partenariat avec NuoDB dès 2013. L’année suivante, il s’était décidé à investir dans la société américaine en menant un tour de table de 14,2 millions de dollars avec les investisseurs existants, dont Longworth et Venture Partners, tous deux basés à Boston. Depuis lors, Dassault possédait 16 % du capital de NuoDB.

Le groupe présente justement le rachat comme un moyen d’élargir les facultés de 3DEXPERIENCE, notamment dans la data science et le cloud.

 « L’un des objectifs de la plateforme 3DEXPERIENCE sur le cloud est de déployer l’infrastructure la plus évolutive et la plus résiliente possible pour les secteurs industriels et les clients que nous servons dans le monde entier. Nous avons entamé notre partenariat avec NuoDB en 2013. Avec l’extension de ce partenariat, nous soulignons davantage encore les capacités uniques de la base de données SQL distribuée de NuoDB, ainsi que son adéquation avec les environnements de cloud natif », déclare Florence Hu-Aubigny, Directrice générale adjointe, Recherche & Développement chez Dassault Systèmes dans un communiqué de presse.

Un produit de niche, selon Gartner

Selon Merv Adrian, vice-président Research data & analytics chez Gartner, le premier a profité de l’opération sera NuoDB. « Nous observons NuoDB depuis des années, et nous étions conscients du rôle important que Dassault a joué dans le financement et la promotion des fonctionnalités [de la base de données] », commente l’analyste.

« Le communiqué de presse indique que NuoDB a généré un chiffre d’affaires de 6 millions de dollars en 2019, ce qui suggère qu’il y avait un réel besoin, après une décennie d’activité, de trouver un moyen de passer au niveau suivant », ajoute-t-il.

« L’impact d’un éditeur comme Dassault […] permettra d’élargir la portée commerciale de NuoDB. »
Merv AdrianVP Research data & analytics, Gartner

NuoDB n’est pas le seul acteur de ce marché à se retrouver dans cette situation. « Le segment des bases de données SQL distribuées, comprenant des éditeurs tels que VoltDB, CockroachDB, Yugabyte et d’autres, cherche à se développer, mais jusqu’à présent il s’agit d’une niche au regard de l’adoption », estime Merv Adrian.

L’action Dassault Systèmes devrait mettre en avant la technologie de NuoDB.

« L’impact d’un éditeur comme Dassault, une société membre du Fortune 50 avec un portfolio conséquent et les ressources pour le monétiser, permettra d’élargir la portée commerciale de NuoDB. L’apport d’une solution au rapport performance/prix intéressant permettra de faire la différence au cours des 18 à 24 prochains mois », prédit Merv Adrian.

Une DbaaS NuoDB envisagée sur le cloud 3DS Outscale

Techniquement, la base de données propose une couche ACID par-dessus un SGBDR couplée à une architecture distribuée et une gestion des transactions en mémoire. Elle entre dans la catégorie NewSQL (terminologie supposément inventée par 451 Research), offrant en principe les capacités d’évolutivité d’un SGBD NoSQL avec des fonctionnalités transactionnelles OLTP. La startup promet qu’il est possible d’exécuter son produit dans pratiquement tous les environnements hybrides et multicloud : Google Cloud, OpenShift, AWS, Azure, Kubernetes et Docker, Linux ou encore sur VMware.

Plusieurs avantages seraient appréciés des clients, selon Dassault.

« NuoDB est la base de données distribuée utilisée pour tout notre portefeuille de solutions sur le cloud. »
Thibault de TersantDGA et Secrétaire général, Dassault Systèmes

« NuoDB est la base de données distribuée utilisée pour tout notre portefeuille de solutions sur le cloud. Elle permet une grande élasticité de montée en charge », vante Thibault de Tersant, DGA et Secrétaire général chez Dassault Systèmes. Le SGBD NewSQL faciliterait également la réduction des coûts. « Nos clients veulent une grande performance pour un coût d’opération optimisé dans le cloud : NuoDB permet de faire », ajoute-t-il.

Dans le cadre de ce rachat, l’équipe de NuoDB sera intégrée à la division R&D de Dassault Systèmes. « C’est ce qui leur convient pour accélérer la réalisation de leur stratégie DBaaS », indique Thibault de Tersant.

De son côté, Dassault Systèmes souhaite proposer une solution basée sur NuoDB à partir de l’infrastructure cloud dite souveraine 3DS Oustcale. « C’est en effet notre volonté d’offrir à terme une DBaaS grâce à NuoDB et Outscale, mais le packaging de cette solution reste à définir », confirme le dirigeant.

Outre son utilisation dans 3DEXPERIENCE – un produit majoritairement porté vers la collaboration des ingénieurs, la CAO et le PLM l’éditeur suisse de logiciels bancaire Temenos a également un partenariat avec NuoDB. De même, la branche britannique du groupe bancaire espagnol Santander exploite les capacités du SGBD.

Pour approfondir sur Base de données

Close