carloscastilla - Fotolia

Nomadia : un nouvel acteur français dans le Field Services

Le rapprochement de trois éditeurs – GeoConcept, Danem, B&B Market – donne naissance à un acteur du FSM. L’intégration des solutions de la suite est en cours, avec en parallèle une migration vers l’infrastructure de Scaleway.

Un nouvel acteur français vient de voir le jour dans le monde du CRM au sens large. Nomadia – c’est son nom – est le fruit de la fusion de trois solutions existantes : GeoConcept (optimisation de tournées et de plannings, Field Service Management, SIG et géomarketing), Danem (applications métiers mobiles pour les commerciaux, chauffeurs livreurs et techniciens) et B & B Market (automatisation des ventes/SFA, conseil en données pour la grande consommation et la distribution).

Qu’est-ce la « smart mobility »

La nouvelle entité cible ce qu’elle appelle la « smart mobility ».

« La mobilité intelligente regroupe les concepts qui permettent de réduire le nombre de véhicules sur les routes et d’optimiser les déplacements », précise un porte-parole de Nomadia au MagIT. « [Elle] consiste à utiliser et à optimiser les ressources de transport, de manière plus sûre et plus efficace, en s’appuyant sur les nouvelles technologies (capteurs IoT, IA, conduite autonome, etc.) ».

En guise d’exemple, le nouvel éditeur cite des applications de l’Intelligence artificielle pour calculer des itinéraires (comme le chemin le plus court ou le moins polluant pour une tournée) et la réalité virtuelle et augmentée pour aider des agents sur le terrain.

Les secteurs les plus demandeurs de ce type d’outils sont la logistique, l’énergie, la santé, l’industrie, ou encore la grande distribution. Mais pas que, car presque tous les secteurs ont des commerciaux itinérants, rappelle Nomadia.

Vers une infrastructure cloud souveraine

Si Nomadia possède des fonctionnalités CRM de pure automatisation des ventes (SFA), c’est bien le Field Services Management (FSM) qui est son domaine de prédilection, c’est-à-dire celui des « chauffeurs-livreurs, des commerciaux itinérants, des techniciens [et toutes] les personnes dont le métier comprend des déplacements ».

Le marché est déjà bien pourvu, avec d’un côté de gros acteurs « généralistes » comme le champion historique IFS, Salesforce (qui a racheté ClickSoftware), Oracle (qui redouble d’efforts dans le FSM), Microsoft (qui joue à plein la carte de la réalité augmentée) ou SAP, et de l’autre des spécialistes comme ServiceMax ou ServicePower. Un des points différenciants sur lequel jouera certainement Nomadia est sa nature « souveraine ».

L’infrastructure cloud sous-jacente des solutions s’appuiera en effet sur Scaleway (groupe Iliad). « Auparavant, chacune des trois entreprises hébergeait ses données sur site. Aujourd’hui, dans le cadre du rapprochement, [Nomadia] a entamé une démarche de migration des données vers le cloud », confirme l’éditeur qui a aussi pensé un PRA sur Azure.

UI d'une des solutions de la suite de Nomadia pour gérer les Field Services
Une des solutions de la suite de Nomadia pour gérer les Field Services

Un « bébé » qui pèse entre 50 et 100 millions d’euros

À sa naissance, Nomadia est déjà un « beau bébé ». L’entreprise revendique 165 000 utilisateurs (chez 1 500 clients) dans 27 pays et une présence dans le Magic Quadrant FSM de Gartner (grâce à GeoConcept).

Le groupe emploie par ailleurs 170 personnes et estime sa valorisation « entre 50 et 100 millions d’euros ».

Parmi ses clients, Nomadia cite Casino, Française des jeux, Colis Privé, Cdiscount, Engie, GRDF, Dalkia (EDF), Suez, Johnson & Johnson, Pfizer, Otis, Veolia ou encore Pepsi.

Prochaine étape, pour améliorer la suite – et en parallèle de l’intégration des solutions – plusieurs chantiers R&D sont en cours dans l’IoT (remontée d’informations pour anticiper les visites, géolocalisations, etc.), dans le Machine Learning (maintenance prédictive, recommandation de matériels à emporter, etc.) et dans la gestion des véhicules électriques.

Pour approfondir sur Gestion de la relation client (CRM)

Close