Les dessins du MagIT

Télécharger Information Sécurité
  • Dans ce numéro:
    • Le pare-feu applicatif Web, un marché en pleine évolution
    • Le WAF à l’heure des DevOps
    • Pourquoi le pare-feu applicatif web est-il une couche de sécurité indispensable
    Télécharger cette édition
  • Pour l'ASUG, la confiance avec SAP s'érode

    Pour le groupe d'utilisateurs, de plus en plus de clients craignent SAP. Au cœur de cette «anxiété» : les accès indirects. Quant aux réponses de l'éditeur, elles n'empêcheraient plus certains de penser ouvertement à migrer.

  • Un bug sur Google Docs

    Un bug a bloqué l'accès à de nombreux documents Google Docs en croyant et prétendant par erreur que les fichiers violaient les conditions d’utilisation du service. "We are sorry. You can't access this item because it's in violation of out terms of services" était le seul message auquel avaient accès les utilisateurs contrariés à la place de leurs documents pendant les quelques heures où a pu sévir ce bug.

  • ZFS : l'architecte en chef de la technologie souhaite son retour à l'open source

    Mark Maybee, l'architecte en chef de ZFS chez Oracle, a profité d'une intervention à l'OpenZFS Summit pour faire le bilan de l'évolution de la technologie chez Oracle. Il a également évoqué son souhait de voir la technologie revenir à l'open source, tout en soulignant que "Larry" est très sensible à sa propriété intellectuelle...

  • Code source : Kaspersky joue la transparence

    L’éditeur russe promet de donner accès au code source de ses logiciels afin d’en permettre l’examen par des tiers de confiance, dès l’an prochain. Il répond ainsi aux attaques répétées dont il a récemment fait l’objet.

  • Départ surprise du PDG de MobileIron

    Barry Mainz ne sera resté qu’un peu plus d’un an et demi à la tête du principal spécialiste de la mobilité d’entreprise encore indépendant. De quoi relancer les interrogations sur l’avenir de l’éditeur.

  • Chiffrement : Bruxelles met en scène une opposition aux portes dérobées

    Pour la Commission européenne, il ne semble pas question d’affaiblir la technologie. La commission veut aider au développement des capacités de déchiffrement. Mais à lire entre les lignes, des doutes persistent.

  • Rupture écologique

    Depuis 27 ans, la population d'insectes volants aurait diminuée de 75% en Allemagne, d'après une étude menée par des entomologistes de Krefeld, à partir des données recueillies dans 63 réserves naturelles situées sur le territoire allemand.

  • L'ANSSI étend son site Cybermalveillance.gouv.fr

    Cybermalveillance.gouv.fr, la plateforme d'aide aux victimes d'incidents informatiques développée par l'ANSSI, testée depuis mai dans les Hauts-de-France, est maintenant disponible dans toute la France.

  • L’emploi IT se dégrade fortement

    Les chiffres de Pôle Emploi sur le secteur informatique ne sont pas bons. Sur le dernier trimestre (juin-juillet-aout, les statistiques étant publiées avec un mois de décalage), la progression du chômage dépasse les 10 % pour la catégorie A (+11%). Comparé à aout 2016, la situation s’est dégradée dans les mêmes proportions (+ 10%), les sans-emplois passant de 16.000 à 17.410 pour le secteur.

  • Les alarmes du directeur de l'ANSSI

    "Personne n'est à l'abri des pirates informatiques (...) Je vais être cynique, mais on a eu la chance d'avoir ces attaques au printemps qui ont montré que des attaques informatiques (...) pouvaient littéralement toucher n'importe qui, des grandes entreprises, des petites, des PME, vous et moi en tant que citoyens, des Etats entiers", a déclaré Guillaume Poupard, directeur général de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information, à l'ouverture des Assises de la sécurité et des systèmes d'information à Monaco.

  • Enquête sur le droit à la déconnexion

    Entré en vigueur au 1er janvier 2017, le droit à la déconnexion veut réguler l'utilisation des outils numériques en entreprise. Beaucoup de sociétés l'avaient anticipé dans leurs accords sur la qualité de vie au travail (QVT). Mais peu ont décidé de bloquer les serveurs ou de re-router les mails.

  • La NSA étale à nouveau ses vulnérabilités

    Ce nouvel incident trouverait son origine dans une faille de l’organisation de la sécurité informatique de la NSA : l’un de ses employés – selon le New York Times, qui contredit ainsi le Wall Street Journal – aurait ramené chez lui les données en question, pour les copier sur son ordinateur domestique. Lequel aurait alors été compromis.

- ANNONCES GOOGLE

Close