Les dessins du MagIT

Télécharger Information Sécurité
  • Dans ce numéro:
    • Le pare-feu applicatif Web, un marché en pleine évolution
    • Le WAF à l’heure des DevOps
    • Pourquoi le pare-feu applicatif web est-il une couche de sécurité indispensable
    Télécharger cette édition
  • Le cloud public pèsera 214 milliards en 2019

    Quelques 214,3 milliards de dollars, soit 32 milliards de plus qu’en 2018, soit une croissance annuelle de 17,5 % dans le monde. C’est le chiffre d’affaires global que devraient engendrer en 2019 les acteurs du cloud public selon Gartner. Comme l’année précédente, la plus grande partie de ces résultats sera réalisée par les éditeurs d’applications SaaS (94,8 Md$,) et par les services fonctionnels (49,3 Md$), parmi lesquels les moteurs de recherche et autres moyens de paiement en ligne. Selon le bureau d’étude, ils devraient atteindre respectivement 143,7 Md$ et 61,1 Md$ d’ici à 2022.

  • Une couche de protection additionnelle pour Active Directory

    Désormais disponible officiellement, Azure AD Password Protection doit réduire les chances de succès d’attaques par pulvérisation de mots de passe. Mais il y a un bémol, que certains ne manquent pas de souligner : pour profiter de ce nouveau mécanisme de protection des comptes gérés dans Active Directory, une souscription Azure Premium (P1 ou P2) est nécessaire, ce qui risque de rebuter certaines entreprises, avec un coût à partir de 5,06 € HT par utilisateur et par mois.

  • Les métiers financiers stressés par la transformation numérique

    Big Data, spaghetti applicatif, qualité de la donnée : les métiers financiers sont stressés par la transformation numérique... et y répondent par l'IT (dixit une étude de l'éditeur BlackLine). Une transformation numérique aux deux visages en quelque sorte.

  • Oracle allège sa masse salariale pour faire décoller son cloud

    Oracle voit son avenir dans le cloud. Mais ses stratégies peinent à se concrétiser. Résultat, l'éditeur a commencé à supprimer des emplois et prévoirait d'embaucher de nouveaux profiles « plus cloud ». Mais il est n'est pas sûr qu'ils combleront les départs.

  • Sécurité : Huawei souffre de lacunes

    Le centre d’évaluation de la sécurité de Huawei, piloté par le renseignement britannique, pointe des manques importants dans les processus de développement de l’équipementier. Mais il n’est pas forcément seul dans ce cas.

  • Apple mise sur le contenu et les services

    TV+, News+, Arcade et carte de crédit, Apple recherche de nouvelles sources de revenus et de croissance dans les contenus et les services.

  • Oracle parsème ses applications d'intelligence artificielle

    « L'Intelligence Artificielle prend le pouvoir ». La formule d'un porte parole d'Oracle France résume parfaitement l'esprit des très nombreuses annonces produits faites cette semaine lors du Modern Business Experience de Las Vegas. Oracle a en effet mis des (gros) bouts d'AI dans pratiquement toutes ses solutions SaaS. Le débat sur la portabilité de l'apprentissage des algorithmes, du client captif dans le Machine Learning, du fait maison ou de l'externalisé, devient en tout cas de plus en plus cornélien pour les entreprises clientes.

  • Emploi IT : les développeurs sont toujours les plus recherchés

    Développeur reste le métier informatique le plus recherché par les recruteurs et le plus populaire auprès des candidats. Mais les qualités attendues par les premiers ne concernent plus seulement la technique. Les développeurs doivent maintenant savoir travailler en équipe, être créatifs et respecter les délais.

  • Maliciels : certains experts pointent la responsabilité d’autorités de certification

    Il n’est pas rare que des maliciels soient signés avec des certificats en apparence parfaitement légitimes, obtenus par les cyber-délinquants en se présentant comme des entreprises. Mais celles-ci apparaissent souvent comme des coquilles vides.

  • Big Data : Mac Donald analyse ses tickets de caisse

    En analysant deux années de tickets de caisse, la filiale française du géant de la restauration rapide a réussi à faire des liens entre six milliards de lignes de transactions et des typologies clients. Pour le plus grand bonheur de son marketing qui prévoit déjà des actions.

  • La maturité du Big Data en France grandit au rythme de l’industrialisation des projets

    La conférence Big Data Paris 2019 a permis de constater que l’industrialisation de projets Big Data était sur les rails, gage d’une avancée dans la maturité des entreprises en France

  • Emotet, Trickbot : des vecteurs de diffusion du ransomware Ryuk à prendre très au sérieux

    Mi-janvier, Crowdstrike alertait sur la menace grandissante que représente Ryuk pour les entreprises. Après quelques mois d’existence, il aurait déjà rapporté plus de 3,5 millions de dollars à ses opérateurs. L’éditeur expliquait alors que Ryuk était largement distribué via Emotet, souvent conjointement à Trickbot, un maliciel dont l’un des modules est dédié à la collecte d’identifiants devant faciliter le déplacement latéral après la compromission initiale. Pour Marcus Hutchins, le menace est à prendre très au sérieux : « si vous êtes alerté d’une infection par Emotet ou Trickbot sur votre réseau, nettoyez immédiatement. Les deux essaient de se diffuser à tous les systèmes du réseau. Et en cas de réussite, le ransomware Ryuk peut être déployé simultanément sur tous les ordinateurs ». Pire encore, Ryuk ne frappe pas au hasard, mais après une longue et prudente reconnaissance. Du coup, au moment du verrouillage des systèmes, « votre réseau a été infecté depuis des semaines voire des mois ».

- ANNONCES GOOGLE

Close