OVH est officiellement un fournisseur de cloud souverain

L’hébergeur français a enfin obtenu la qualification SecNumCloud qui lui permet de commercialiser ses offres aux entreprises privées et publiques dont l’activité est jugée sensible.

OVHcloud est officiellement un fournisseur de cloud souverain. Comme attendu depuis les dernières assises de la sécurité, l’hébergeur français vient d’obtenir de l’ANSSI la qualification SecNumCloud. Elle lui permet de vendre ses prestations aux grandes entreprises françaises soucieuses de respecter les exigences réglementaires du référentiel de l’ANSSI. Les premières concernées sont celles, privées comme publiques, qui ont des activités jugées sensibles, typiquement les OIV (Opérateurs d’Importance Vitale), les grands industriels, les administrations.

Suite de l'article ci-dessous

Cette qualification porte tout autant sur les moyens techniques mis en œuvre pour garantir la sécurité des données que sur les engagements contractuels auxquels OVHcloud se soumet. On parle ici toutefois d’un périmètre réduit de l’activité d’OVHcloud : ne sont concernés par cette qualification que ses deux nouveaux datacenters, à Strasbourg et à Roubaix, uniquement dédiés à de l’hébergement de cloud privé. Contrairement au cloud public dans lequel les entreprises louent des ressources sans trop savoir où elles s’exécutent exactement, le cloud privé est bâti sur des machines physiques entièrement réservées par leurs clients.

Le plus important des trois prestataires qualifiés

OVHcloud est le troisième hébergeur à obtenir cette certification, mais le premier à avoir une offre comparable à celle d’un hyperscaler. Les prestataires précédemment qualifiés sont l’hébergeur de sauvegardes Oodrive et l’hébergeur de machines virtuelles Outscale, une filiale de Dassault Systèmes qui se destine principalement aux clients de cet éditeur.

Parmi les fonctions offertes par OVHcloud, ses machines virtuelles peuvent directement servir à étendre les clusters VMware d’un datacenter, à l’instar des offres « VMware cloud on… » disponibles chez AWS, Azure et autres GCP. Durant ce trimestre, elles devraient pouvoir s’interfacer aussi bien avec les configurations Nutanix, parachevant l’effort de cloud hybride actuellement cher aux entreprises.

OVHcloud est l’un des membres fondateurs de GAIA-X, l’association des acteurs européens du numérique, qui doit déboucher à terme sur un écosystème de cloud souverain pour l’Europe.

En matière de stockage, OVHcloud promet une intégration optimale avec les infrastructures sur site de NetApp, se targue d’être le partenaire le plus proche d’Atempo – un autre champion français – pour les migrations de données, et se félicite d’avoir le stockage objet le plus performant depuis qu’il a racheté OpenIO.

Par ailleurs, comme les hyperscalers, OVHcloud fabrique lui-même ses serveurs et fait savoir que la nouvelle génération qui équipe ses offres de clouds privés serait à la pointe des performances, grâce à des GPU, des SSD NVMe et des SmartNIC, pour exécuter dans les meilleures conditions – et au prix le plus intéressant – les applications décisionnelles et autres algorithmes de Machine Learning.

« Cette qualification montre que les fleurons technologiques français sont capables de proposer des technologies de pointe en faveur de la souveraineté numérique des nations », s’est félicité le ministre de l’Économie Bruno Lemaire dans un communiqué.

OVHcloud est l’un des membres fondateurs de GAIA-X, l’association des acteurs européens du numérique, qui doit déboucher à terme sur un écosystème de cloud souverain pour l’Europe.

Pour approfondir sur Fournisseurs Cloud

Close