ekzman - Fotolia

Sauvegarde : le stockage de NetBackup 9 devient élastique

La solution de Veritas, entièrement réécrite au format container, supporte désormais de fonctionner sur des infrastructures hyperconvergées dont la capacité de stockage est extensible.

Veritas met à jour son célèbre logiciel de sauvegarde, NetBackup, dans une version 9 qui supporte à présent l’extension à volonté de son stockage. Cette fonction d’élasticité, nommée Flex Scale, consiste à installer NetBackup non plus sur un serveur de stockage, mais sur une infrastructure hyperconvergée. Veritas a signé un partenariat avec le constructeur HPE pour que les entreprises puissent acheter ensemble le logiciel NetBackup 9 et le matériel sous-jacent.

« Traditionnellement, les entreprises devaient acheter une appliance de sauvegarde en connaissant sa limite de stockage dès le départ. Et si la capacité possible devenait insuffisante, elles devaient remplacer le matériel. Aujourd’hui, en dédiant une infrastructure hyperconvergée à la sauvegarde, ce problème disparaît puisque ce type de matériel a un stockage extensible par simple ajout de nœuds serveur. Cette possibilité réduit au final les coûts et les risques », explique au MagIT Jean-Pierre Boushira, directeur général des ventes chez Veritas.

Une nouvelle structure en containers pour être plus versatile

Pour implémenter cette élasticité, Veritas a effectué des transformations en profondeur dans son logiciel. Désormais, NetBackup est une application en containers. Ce format est celui des applications conçues pour se démultiplier quand l’activité augmente, c’est aussi celui des applications en cloud.

« Veritas a tracé son chemin depuis une technologie traditionnelle de datacenter vers une séparation totale entre le logiciel et le matériel. D’abord sous la forme d’une machine virtuelle dans les versions précédentes, ce qui lui permettait déjà de répliquer ses sauvegardes en cloud, et à présent sous celle d’un container, ce qui lui permet d’étendre son stockage sur site très simplement », commente Christophe Bertrand, analyste du bureau d’études ESG, au micro de nos confrères de TechTarget US.

Selon Jean-Pierre Boushira, cette containerisation devrait par ailleurs permettre de simplifier la gestion des sauvegardes dans les entreprises qui disposent de plusieurs sites, ne serait-ce que pour restaurer très simplement dans une succursale ce qui a été sauvegardé au siège.

À ce titre, NetBackup 9 s’enrichit également de fonctions d’automatisation. Celles-ci permettent de définir des règles qui déclenchent l’activation de nouveaux containers, que ce soit afin de réduire les fenêtres de sauvegarde durant la nuit, ou pour paralléliser les restaurations quand plusieurs serveurs ont été détruits par une cyberattaque. Ces fonctions servent aussi à découvrir automatiquement les serveurs sur le réseau, de sorte que l’administrateur n’ait plus qu’un clic de souris à faire pour les inclure dans les sauvegardes.

À ce jour, NetBackup 9 reconnaîtrait et gérerait automatiquement plus de 800 types de serveurs applicatifs. Parmi les dernières technologies intégrées, le logiciel devient compatible avec OpenStack, le système Open source utilisé par plusieurs hébergeurs et des grandes entreprises pour bâtir un cloud privé.

Un écosystème autour de NetBackup

« [...] Hubstore, qui stocke ses sauvegardes dans les datacenters français d’Azure, va nous permettre de proposer une solution de sauvegarde à la fois globale et souveraine. »
Jean-Pierre BoushiraDirecteur général des ventes, Veritas

Plus tôt ce mois-ci, Veritas a racheté l’éditeur Hubstor, lequel lui apporte de nouvelles fonctions de sauvegarde des ressources en cloud, qu’il s’agisse de machines virtuelles Azure, d’espaces de stockage en ligne (Microsoft OneDrive et Azure Blob, Google Drive, AWS S3), ou d’applications SaaS (Office 365, Salesforce, G Suite…).

« Pour l’heure, Hubstore reste une offre commercialement séparée de NetBackup. Cependant, les deux vont pouvoir fonctionner ensemble au travers de nos APIs. NetBackup savait déjà sauvegarder des ressources en cloud en s’interfaçant avec des produits tiers. Remplacer ces produits par Hubstore, qui stocke ses sauvegardes dans les datacenters français d’Azure, va nous permettre de proposer une solution de sauvegarde à la fois globale et souveraine », explique Jean-Pierre Boushira. Et de rappeler que Veritas compte dans ses clients de nombreuses collectivités locales, hôpitaux et banques, pour lesquels la souveraineté est une obligation réglementaire.

De la même manière, NetBackup 9 s’accompagnera idéalement de l’option Merge1, un logiciel que Veritas a racheté il y a quelques mois et qui permet de dresser l’inventaire des données éparpillées dans l’entreprise afin de savoir lesquelles sauvegarder et de quelle manière.

Pour approfondir sur Backup et protection de données

Close