YakobchukOlena - Fotolia

Février 2018 : Microsoft déclare la guerre des Clouds à Google

Alors que Google Cloud commence à séduire les grands comptes, Microsoft a réagi avec une offre commerciale agressive pour courtiser les clients Entreprises de Google avant de fixer la date de son Build 2018 pile pendant le Google I/O.

La semaine dernière, et pour la première fois de son histoire, Google avait dévoilé officiellement quelques chiffres et résultats financiers de son Cloud. Sundar Pichai, le PDG d'Alphabet (maison mère de Google), affirmait dans une réunion téléphonique avec les analystes que Google Cloud - IaaS, PaaS et SaaS cumulés - générait désromais 1 milliard de dollars de chiffre d'affaires par trimestre.

Le SaaS de Google commence à séduire les grosses entreprises

Autre information clef, la seul G Suite (Google Docs, Drive, Gmail, Agenda, Hangout, etc.) aurait dépassé la barre symbolique des 4 millions de clients payants.

Pas encore de quoi faire trembler le leader Microsoft avec Office 365, pensait-on. Peut-être à tort.

Google tente en effet depuis plusieurs mois de se départir de son image de Cloud pour développeurs. Ses nouvelles cibles sont aujourd'hui clairement les entreprises. Pour atteindre cette objectif, le géant de la recherche a convaincu Diane Greene, co-fondatrice et ex-PDG de VMWare, de prendre la direction de sa division Cloud avec pour mission d'en changer la stratégie et le positionnement.

Au-delà des chiffres prometteurs, il semble que les résultats voulus commencent à se concrétiser. « Le nombre de deals supérieurs au million de dollars a plus que triplé par rapport à 2017 », se félicitait Sundar Pichai, « et nous signons des marchés plus gros et plus stratégiques ».

En résumé, Google commence à sérieusement chasser sur les terres de Microsoft.

Microsoft défend son territoire Grands Comptes

Il n'en fallait pas plus pour que le leader de la bureautique (sur site et SaaS) réagisse. Le 6 février, soit moins d'une semaine après les déclarations du PDG d'Alphabet, Microsoft dégainait une offre commerciale ultra-agressive. Mais aussi bien ciblée.

En résumé, les clients actuels de Google, Box et Dropbox pourront bénéficier gratuitement de « OneDrive for Business » (l'EFSS maison) pendant la durée de leur contrat avec la concurrence.

Le but est clairement d'attirer les clients, et de les attirer maintenant, en levant la barrière financière à une migration vers Office 365 et OneDrive.

L'offre commerciale ne s'adresse néanmoins qu'à une catégorie bien précise d'entreprises : celles qui ont actuellement plus de 500 comptes utilisateurs. Autant dire que la réaction de Microsoft est un message on ne peut plus limpide envoyé à la concurrence : les gros comptes sont son territoire historique et il n'entend pas s'en laisser déposséder.

Le « deal » tient jusqu'au 30 juin.

Ironie de l'histoire, en 2015, c'est Google qui avait lancé exactement le même type d'initiative pour attirer les clients des éditions professionnelles d'Office 365 vers ses Google Apps (nom de l'époque de sa G Suite). Certains pourront donc y voir, à l'inverse, un signe de début de fébrilité chez Microsoft.

Microsoft contre-attaque sur les développeurs

Comme si le message ne suffisait pas, cette nuit, Microsoft en a envoyé un deuxième via Twitter. L'éditeur a officialisé les date de sa grande conférence annuelle à destination des développeurs. La Build se tiendra du 7 au 9 mai, à Seattle.

Hasard du calendrier (ou plutôt volonté affichée de Microsoft), la grand-messe de Google pour ces mêmes développeurs aura lieu quasiment en même temps. Le Google I/O ouvrira en effet ses portes du 8 au 10 mai, à Mountain View. à 1.350 kilomètres de Seattle.

Pour Microsoft, dans le IaaS et dans le PaaS tout comme dans le SaaS, entre Azure et Google Cloud Platform, c'est simple : il faut choisir.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close