L'état du monde IT : Microsoft impose au forceps son format OpenXML

ISO 29500 : c'est le nom officiel d'OpenXML, le format bureautique de la suite Office devenu une norme internationale. Un statut que Microsoft n'a gagné qu'au prix d'une lutte intense qui a soulevé bien des questions quant à l'indépendance des organismes de normalisation. Notamment en France.

C'est fait : le format bureautique OpenXML de Microsoft est, depuis la mi-août, devenu une norme ISO. Mais au prix d'une guerre de tranchées de plusieurs mois, qui aura laissé des traces... et des doutes quant à l'impartialité de l'organisme international de normalisation et de certaines instances nationales, dont l'Afnor en France. Il faut dire que, le retard pris par Microsoft dans la bataille de la normalisation des formats de fichiers bureautiques avait fourni un argument tout trouvé à ses opposants, aux rangs desquels on trouve les défenseurs de l'Open Source mais aussi des multinationales comme IBM ou Google : nul besoin de normaliser le format bureautique du premier éditeur mondial puisque une norme ISO existait déjà en la matière, le format ODF (issu de la suite OpenOffice) ayant déjà reçu le sceau de l'ISO, en mai 2007.

Menacé de perdre la main sur  la maitrise des formats de fichiers bureautique et donc d'une partie de son contrôle des postes de travail avec la suite Office, Microsoft a dû batailler ferme pour imposer son propre format XML. Après avoir essuyé un premier revers en septembre 2007 - OpenXML ayant été repoussé lors d'un premier vote des organismes nationaux -, l'éditeur a revu sa copie. S'il a finalement eu gain de cause en restant dans le cadre de la procédure rapide (dite "Fast Track") de l'ISO, Microsoft a dû consentir à amender son format au sein d'une obscure étape technique (le ballot resolution meeting, BRM). Ce n'est qu'au terme de cette révision d'OpenXML - qui a, elle aussi, donné lieu à polémiques - que le format a recueilli, fin mars, suffisamment de votes positifs pour devenir une norme ISO.

Interopérabilité des formats : Microsoft s'active

Ce qui signifie que la norme ISO 29500 n'est déjà plus le format OpenXML originel, implémenté dans la suite Office 2007, la version que proposait à la normalisation l'Ecma - l'organisation chargée par Microsoft de porter le dossier devant les instances internationales - à l'origine du processus, en 2007. Aujourd'hui, la norme OpenXML tant discutée n'est implémentée... nulle part ! Dans nos colonnes, début décembre, Bernard Ourghanlian,  le directeur technique de la filiale française, expliquait :  "La première implémentation de la norme aura lieu pour Office 14, dont les bêtas sont attendues sous peu". Le cas des versions précédentes de la suite devrait être traité par des packs de compatibilité, permettant à ces moutures de gérer la norme.

Si Microsoft doit se montrer patient en ce qui concerne le déploiement de son propre format, il s'est multiplié pour favoriser l'interopérabilité entre sa norme bureautique et sa rivale, ODF. Notamment via l'initiative DII (Document Interoperability Initiative) lancée en mars dernier par le premier éditeur mondial, rejoint par certains de ses partenaires comme Novell. "L'objectif du DII est avant tout de tester l'interopérabilité entre les différentes implémentations de OpenXML et de créer des ponts entre les différents formats", soulignait récemment Bernard Ourghanlian. Et de mettre au point une boîte à outils permettant de passer d'un format à l'autre. Par exemple avec ODFConverter, un plug-in pour Microsoft Office 2003, 2007 et XP, sous licence libre, permettant de manipuler dans ces suites des documents ODF 1.1. Signalons qu'un traducteur natif pour Office 2007 sera également intégré au Service Pack 2 de la suite, un ensemble de mises à jour aujourd'hui en bêta avancée. Le DII vient également de dévoiler un plug-in pour Firefox permettant de visualiser en HTML des documents Word (docx), directement depuis le navigateur.

Parfum de "combinazione"

Cet assaut de bonne volonté ne suffit toutefois pas à faire oublier un processus de normalisation pour le moins chaotique et sur lequel pèse des soupçons de manipulation. Dès les résultats du second vote, ouvrant la voie à la normalisation du format, quatre pays, le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud et le Venezuela, avaient déposé un appel. En cause : le délai dont disposaient les organismes nationaux de normalisation pour examiner les éléments mis à leur disposition, mais aussi - et surtout - les soupçons de manipulations de plusieurs organismes nationaux. Si ces procédures ont finalement été rejetées par l'ISO, les opposants n'ont pour autant pas désarmé.

Début septembre, six pays (Venezuela, Brésil, Afrique du Sud, Equateur, Cuba, Paraguay) publiaient une lettre de défiance contre l'ISO, mettant en cause son impartialité dans cette affaire. Une croisade qui fleure la lutte contre l'impérialisme yankee, mais à laquelle s'est joint... IBM (!). Dans un guide publié fin septembre, la multinationale tirait au canon contre le processus de normalisation et menaçait ouvertement de quitter les organisations assurant ce travail, si des ajustements n'étaient pas opérés. Selon Big Blue, la normalisation d'OpenXML a été orchestrée par un Microsoft qui n'a pas hésité à manipuler les instances et ses membres.

Il faut dire que, dans un certain nombre de pays, le vote des instances nationales a soulevé bien des questions. Notamment en France. Lors du premier vote - en septembre 2007 -, l'Afnor avait en effet choisi de s'opposer à la normalisation rapide d'OpenXML (vote "non avec commentaires"), avant de s'abstenir lors du second scrutin de mars 2008. Le tout alors que les positions de la commission technique, chargée d'étudier le dossier, n'avaient elles pas évolué. Même si cette dernière n'a qu'un rôle de conseil dans le vote de l'Afnor, l'étrange changement de pied de l'organisme national avait fait naître des rumeurs d'intervention politique au plus haut niveau. Selon les informations que nous avions alors publiées, le revirement français aurait été dicté de l'Elysée, par le conseiller de Nicolas Sarkozy spécialisé dans les nouvelles technologies.

Le scandale norvégien

Des doutes en France, et un vrai scandale en Norvège. En octobre, treize membres de la commission de normalisation norvégienne, Standard Norway, annonçaient leur démission de l'organisation. La raison de cet exode massif (la commission comptant en tout 23 membres) : le vote de l'organisme en faveur de la normalisation ISO d'OpenXML alors que seuls deux des membres de la commission avaient, à l'époque de l'examen du format, voté en faveur de sa normalisation. Dans une lettre rendue publique, les démissionnaires expliquaient : "Standard Norway a choisi de défier sa propre commission technique et a voté oui à une spécification immature, inutile et ne méritant pas de devenir un standard ISO".

Si Microsoft a bien remporté la bataille de la normalisation en 2008, le combat a laissé des traces. Des séquelles qui pèseront sur l'adoption réelle d'OpenXML par les organisations, le nouveau chantier qui attend le premier éditeur mondial pour l'année qui s'annonce.

Tout le feuilleton en une vingtaine d'articles publiés sur LeMagIT :

- Février
Microsoft : l'interopérabilité, mais sous le régime des brevets

- Mars
OpenXML : la machine à polémiquer
OpenXML à l'Afnor : pas mieux en deuxième semaine
Rebondissement : le lobbying pro OpenXML fait baisser pavillon à la France

- Avril
OpenXML est normalisé… le processus de vote de la France, lui, l'est moins
OpenXML : aussitôt normalisé, aussitôt adoubé par l'Etat

- Mai
OpenXML : l'Afrique du Sud fait appel de la normalisation par l'ISO
Sondage : forte majorité pour un standard d’échanges bureautique unique dans l’administration
Office 2007 : ODF et PDF seront supportés avant la version finale d'OOXML

- Juin
L'UE tance le format OpenXML de Microsoft
Microsoft publie le SDK d'Open XML

- Août
Appels à l'ISO rejetés : Open XML est enfin normalisé
Microsoft fait une rallonge de 100 millions à Novell

- Septembre
Les opposants à Open XML mettent en doute l'impartialité de l'ISO
IBM veut nettoyer au karcher les processus de normalisation  

- Octobre
OpenXML : nouveau scandale en Norvège
OpenXML : « la Norvège et la France ne sont pas comparables »

- Novembre
La norme Open XML publiée, la bureautique doit s'accommoder de deux formats

- Décembre
OpenXML : Microsoft dévoile un plug-in pour Firefox
OpenXML : après la normalisation, Microsoft s'attaque à l'adoption

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close