Collaboratif : Zoho chipe 25 % de ses clients chez Office 365 et G Suite

L’éditeur d’origine indienne revendique une multiplication par 100 du nombre d’utilisateurs de Workplace, la brique bureautique et de communication de sa suite d’applications métiers. Un quart auraient migré de Microsoft et de Google.

Zoho est certainement un des acteurs les plus à même de concurrencer les GAFAM, sur le terrain des applications de collaboration pour les PME et les ETI. L’éditeur indien possède en effet une puissance de frappe hors norme, avec de très nombreuses ressources en développement et en R&D. La preuve, son offre ne cesse de s’enrichir. Elle va de l’ITSM au CRM (Zoho CRM), en passant aujourd’hui par le low-code/no-code (Zoho Creator), la gestion comptable (Zho Books), ou la collaboration.

Suite de l'article ci-dessous

Zoho est également fort pour « packager » ses outils. Zoho One, par exemple, regroupe la totalité de sa ménagerie applicative, pour un prix fixe, y compris lorsque l’éditeur lui ajoute ses nouvelles applications. Un de ses packages a connu une croissance hors-norme avec la crise sanitaire et la généralisation du travail à distance : Zoho Workplace.

Zoho Workplace est une compilation de neuf outils : l’email, le stockage de fichier, le chat, un tableur et un traitement de texte en ligne, un outil de présentation (à la Power Point), un réseau social interne (RSE), un LMS et un outil de visioconférence et de webinar. Le tout sur son infrastructure, gérée en propre.

En résumé, un Office 365 (voire un Teams) ou un G Suite indien – même si l’éditeur possède aujourd’hui un siège aux États-Unis.

Zoho Workplace chasse sur les terres de Microsoft et de Google

C’est en tout cas à ces offres que se compare aujourd’hui Zoho dans un communiqué où il revendique « une augmentation de 1 000 % de son utilisation ».

Concrètement, Zoho Workplace aurait désormais 15 millions d’utilisateurs – sur les 50 millions de Zoho dans sa totalité. « Cette croissance est en partie tirée par les entreprises qui s’adaptent au télétravail et à l’école à distance à temps plein, ainsi que par la forte demande des entreprises en termes d’intégration entre des applications métiers critiques », nous explique un porte-parole français de l’éditeur.

Parmi ses nouveaux clients, « plus de 25 % ont pris la décision de se passer de G Suite et de Microsoft », affirme Zoho. Dit autrement, ils ont décidé de migrer de ces suites vers la Zoho Workplace.

Ce chiffre est néanmoins à relativiser, car il ne s’agit pas de 25 % des 13,5 millions de nouveaux utilisateurs, mais bien des « entreprises », nous a-t-on confirmé. Or Zoho ne précise pas si les organisations qui migrent sont de grosses entités ou des plus petites.

Autre élément à prendre en compte, dans les outils collaboratifs, le shadow IT est très développé. Une grande partie des utilisateurs d’Office 365 et de G Suite utilisent par exemple les deux en même temps.

Quoi qu’il en soit, la dynamique de Zoho est ascendante. D’autant plus que l’éditeur ne cache pas qu’il a une vision très long terme, et qu’il entend donner le temps au temps pour s’imposer partout dans le monde. Zoho est présent en France depuis 2019.

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

Close