SAPPHIRE 2016 : SAP et Microsoft de plus en plus camarades de SaaS (et de PaaS)

Après avoir porté HANA sur Azure en 2014, SAP et Microsoft approfondissent leur partenariat. En intégrant plus fortement les applications SaaS de SAP à Office 365. Et en proposant l'ERP S/4HANA sur le PaaS Azure.

Tout à sa stratégie de partenariat étendus sur le Cloud computing, SAP a profité son événement annuel du 16 au 18 mai à Orlando, pour annoncer le renforcement de son partenariat historique avec Microsoft.

Pour marquer encore plus l’engagement des deux sociétés à travailler ensemble, Satya Nadella, PDG de l’éditeur de Windows - et porteur de la stratégie Cloud de Microsoft depuis de nombreuses années - avait fait le déplacement pour se présenter auprès de Bill McDermott, PDG de SAP.

S/4HANA sur Azure

HANA, la base de donnée In-Memory de SAP, et pilier de son offre applicative y compris dans le Cloud, était porté sur Microsoft Azure depuis 2014.

Désormais c’est S/4HANA, le début de suite progicielle en mode cloud de SAP (avec pour l’instant les module Finance et Logisitique) qui sera disponible sur le PaaS de Microsoft.

Interopérabilité entre Office 365 et le SaaS de SAP

Surtout l’interopérabilité entre d'une part Office365, l’offre SaaS bureautique de Microsoft, et d'autre part les applications Cloud de SAP, sera assurée dans Azure (S/4HANA donc mais surtout Ariba pour les achats fournisseurs, Concur pour la gestion des notes de frais, SuccessFactor et FieldGlass pour la gestion RH).

Ce nouveau partenariat que opérationnel d'ici le troisième trimestre de l'année 2016, ont précisé les deux groupes.

Concrètement, l'alliance doit permettre aux utilisateurs professionnels d'effectuer à l’intérieur des applications Office 365 de Microsoft (Word, Excel, Outlook, PowerPoint…) des tâches de gestions courantes avec les applications SaaS de SAP - réservations de voyages, extraction automatisée de factures via les mails, recrutement et gestion de profils RH.

Des accord avec Apple, AWS et IBM

Avec un objectif affiché de réaliser 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le Cloud  dès 2016 – contre aucun revenu en 2010 – SAP fait feu de tout bois du côté des partenariats stratégiques.

Début mai l’éditeur allemand s’était ainsi allié à Apple pour facilité l’utilisation de ses logiciels avec des iPhones et des iPads – de plus en plus présent sur le marché professionnel.

Plus tôt SAP avait signé avec Amazon Web Services. L’an passé un accord similaire avait été signé avec IBM, propriétaire des plateformes de cloud public Softlayer et Bluemix.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close