Roman Milert - Fotolia

Sauvegarde : Veeam lance la version 11 de Backup & Replication

La nouvelle version majeure du plus populaire des logiciels de sauvegarde apporte la restauration à la seconde près, l’immuabilité des dépôts Linux contre les ransomwares et le support des Mac.

Cet article est extrait d'un de nos magazines. Téléchargez gratuitement ce numéro de : STORAGE: Storage 26 : La recherche contre le Covid-19 bascule sur des NAS élastiques

La nouvelle version 11 du logiciel de sauvegarde Veeam Backup & Replication paraît cette semaine et elle propose enfin la protection continue des données, une fonction attendue depuis plusieurs années. L’amélioration de la protection contre les ransomwares et la sauvegarde des Mac font également partie des plus de 200 nouvelles fonctionnalités et améliorations du produit.

Suite de l'article ci-dessous

La protection continue des données, alias CDP (Continuous Data Protection), permet de relancer l’activité avec des données qui datent de quelques secondes à peine. Auparavant, Veeam disposait d’une quasi CDP, qui fournissait des objectifs de point de récupération mesurés en minutes. La CDP de Veeam Backup & Replication v11 adresse les charges de travail VMware de niveau 1, à savoir les machines virtuelles en production. Les entreprises peuvent les rétablir dans l’état qui était le leur à un moment précis du passé.

Une fonction CDP mieux intégrée que chez les concurrents

Cette fonction s’interface avec les API de VMware vSphere pour se tenir au courant de l’activité d’après les entrées/sorties qui se déroulent en permanence dans le cluster. Selon l’éditeur, la CDP a été conçue, testée et optimisée jusque dans les cas d’usage les plus critiques.

« Veeam a le mérite de proposer une licence universelle qui comprend toutes les fonctions dont sa solution est capable. [Et offre donc] une continuité d’activité abordable pour les machines virtuelles critiques. »
Krista MacomberAnalyste, bureau d’études Evaluator Group

Pour Krista Macomber, analyste au bureau d’études Evaluator Group, Veeam n’aura pas été le premier à proposer cette fonction de CDP, mais il est clair qu’il s’est efforcé d’avoir l’offre la plus séduisante possible : « Nous constatons une tendance à l’intégration des fonctions de sauvegarde, de restauration en production et de CDP dans une même solution. Cependant, les autres fournisseurs imposent toujours aux entreprises d’acheter, de déployer et de gérer des licences logicielles supplémentaires. Veeam a le mérite de proposer une licence universelle qui comprend toutes les fonctions dont sa solution est capable. Par conséquent, Veeam offre une continuité d’activité abordable pour les machines virtuelles critiques. »

Elle cite Zerto, Dell EMC et Veritas parmi les fournisseurs qui proposent une protection continue des données.

Lors d’un point presse, Danny Allan, le directeur technique de Veeam, s’est refusé à commenter les systèmes à venir avec lesquels cette fonction de CDP deviendrait compatible : « la protection continue des données adresse les éléments les plus critiques du système d’information. La logique voulait que nous commencions par les machines virtuelles VMware. »

Mieux contre les ransomwares, mieux pour le cloud

Veeam Backup & Replication v11 renforce par ailleurs ses fonctions de protection contre les ransomwares. Parmi celles-ci, il devient possible de protéger contre l’écriture les dépôts qui hébergent localement les éléments installables des systèmes Linux, absolument nécessaires pour remettre en production des machines virtuelles. Les utilisateurs peuvent cocher une case et les dépôts Linux pour les sauvegardes deviennent immuables : une fois que Veeam Backup & Replication les a enregistrés parmi ses sauvegardes, il n’est plus possible de les modifier, ils ne sont plus accessibles qu’en lecture.

L’inconvénient de l’immuabilité est qu’elle augmente les coûts de stockage, car les nouvelles versions des éléments s’additionnent aux anciennes plutôt que les remplacer. Veeam Backup & Replication contourne cette contrainte en permettant de programmer une durée limite au-delà de laquelle l’immuabilité est levée. Krista Macomber se félicite pour sa part que la solution apporte l’immuabilité sur site, alors qu’elle est d’ordinaire typique des sauvegardes en cloud.

En parlant de cloud, Veeam Backup & Replication v11 apporte la compatibilité avec les services d’archivage longue durée S3 Glacier d’AWS et Blob Storage de Microsoft Azure. Ceux-ci permettent de stocker des sauvegardes au meilleur prix et, donc, de conserver les plus anciennes d’entre elles plus longtemps. Par ailleurs, les clients de Veeam peuvent depuis ce mois-ci stocker leurs sauvegardes sur le cloud public de Google, GCP.

Les fonctions de sauvegardes en cloud public sont spécifiques à chaque hébergeur. Pour profiter de l’export des sauvegardes vers GCP, il faut ainsi se rendre sur la Marketplace de ce dernier et souscrire à l’option Veeam, ce qui téléchargera le plug-in nécessaire dans Veeam Backup & Replication.

Les autres grandes fonctions très attendues de cette version 11 comprennent la restauration immédiate des bases de données aux formats Microsoft SQL et Oracle, ainsi que celle des NAS. En l’occurrence, les applications redémarrent depuis les données de sauvegarde pour être immédiatement opérationnelles, le temps que celles-ci soient restaurées sur des serveurs ou des NAS de production. Citons également l’arrivée – enfin ! – d’un agent Veeam pour les postes de travail Mac.

Bientôt, le support des containers

Dans le proche avenir, Veeam Backup & Replication pourrait améliorer son support des clusters Kubernetes. Veeam a racheté à cette fin l’éditeur Kasten en 2020, un spécialiste des sauvegardes en environnement Kubernetes.

« À ce stade, il est important pour tous les éditeurs de prouver qu’ils développent leurs fonctionnalités au-delà des machines virtuelles. »
Krista MacomberAnalyste, bureau d’études Evaluator Group

Selon Danny Allan, l’intégration entre les deux produits devrait se faire courant 2021. Une déclaration qui enchante Krista Macomber : « Veeam s’est très bien positionné dans le monde des conteneurs avec Kasten. L’intérêt de le faire est de montrer aux entreprises qu’il va pouvoir évoluer dans la protection des applications SaaS et IaaS à ce format. À ce stade, il est important pour tous les éditeurs de prouver qu’ils développent leurs fonctionnalités au-delà des machines virtuelles. »

Cette fusion pourrait être annoncée lors de la prochaine conférence annuelle de l’éditeur, prévue – toujours en virtuel – pour les 25 et 26 mai prochains.

Veeam revendique plus de 400 000 clients. Lors de la publication de ses derniers résultats, l’éditeur s’est targué d’avoir enregistré plus d’un milliard de dollars de commandes en 2020, comme en 2019. Les souscriptions à sa licence globale lui auraient rapporté un CA en augmentation de 22 % par rapport à 2019.

La version 10 de Veeam Backup & Replication avait été lancée il y a exactement un an. Son apport principal était l’amélioration de la sauvegarde des NAS, une fonction à l’époque aussi attendue que la CDP. Cette version 10 a été téléchargée plus de 650 000 fois.

Veeam Backup & Replication fait partie de la plateforme Veeam Availability Suite, qui comprend également l’outil de monitoring et de reporting Veeam One.

Pour approfondir sur Backup et protection de données

Close