L'état du monde IT : un cloud plus concret, mais dont la sécurité inquiète encore

En 2010, tous les acteurs du secteur IT avaient la tête dans les nuages. Si les DSI restent encore méfiants, il apparait que 2010 fait entrer un peu plus le nuage dans l’ère du concret au fur et à mesure que les entreprises discernent mieux les contours d’un nuage jusqu’à alors entouré de brouillard. Le Saas demeure encore la partie du Cloud la plus visible.

Levier économique, réducteur de coûts, facilitateur, outil de rationalisation… quel qualificatif n’avons nous pas entendu en 2010 autour du Cloud Computing. Une avalanche d’annonces de la part des éditeurs, de chiffres chez les observateurs du marché, le IT en 2010 a principalement été dominé par le concept de l’informatique en nuage. A l’image de 2009, toutefois, mais avec un vraie nuance : si l’année dernière, le nuage symbolisait le buzz word sur lequel il fallait se positionner du côté des fournisseurs de technologies, 2010 espère que cette époque est révolue et compte rapprocher le Cloud de la réalité des entreprises. Moins de fumée, plus de concret, en somme.

Ce constat, le cabinet d’étude Chadwick Martin Bailey (CMB) l’a réalisé en novembre dernier. Selon un panel hétéroclite de responsables en entreprise (tant IT que métiers), les entreprises commencent de plus en plus à discerner véritablement les mécanismes du Cloud Computing, grâce à une meilleure compréhension provoquée notamment par “une dissipation progressive du bruit marketing”, indiquait le cabinet. Certes. Reste qu’en 2010, le Cloud est encore vu par le seul prisme du Saas (Software-as-a-service) qui truste aujourd’hui 73% des revenus mondiaux générés par le Cloud Computing (plus de 37 milliards, selon MarketsandMarkets). Le fleuron du genre, Salesforce, s’en frotte encore les mains, affichant une ambition sans faille à l’occasion de l’édition 2010 de Dreamforce, sa conférence utilisateur, et multipliant plus tôt dans l’année les annonces structurantes, à l’image de son partenariat avec VMware autour la plate-forme VMForce.

Du côté des couches Iaas (Infrastructure-as-a-service) et du Paas (Platform-as-a-service), tout n’est pas aussi rose. L’écosystème continue de se bâtir et le chantier devrait se poursuivre courant 2011. Amazon muscle en continu son offre, Microsoft renforce Azure, du côté des fournisseurs. Cisco, IBM, HP, Oracle affutent leurs couteaux et polissent leurs systèmes respectifs, les préparant au cloud des entreprises. Et comment ne pas citer l’Exalogic Elastic Cloud d’Oracle. Sans oublier la somme de rachats destinés à faire gonfler les portefeuilles technologiques Cloud.

A noter également un point clé en 2010 : l’arrivée sur le segment du Cloud des puissants opérateurs télécoms qui, de part leur coeur de métier, s’estiment crédibles pour porter la promesse du Cloud. On se rappelle alors l’annonce d’Orange Business Services et celle de SFR, pour ne citer qu’eux.

Sécurité et Cloud privé

Si le Cloud a bien marqué 2010 de son empreinte, il apparait que la partie privative du nuage a davantage séduit les DSI. Les entreprises, si toutefois elles osent s’y aventurer, préfèrent encore installer un cloud privé que d’héberger leurs applications sur une infrastructure publique. En cause, l'un des points noirs du Cloud : la sécurité des données, les problèmes de confidentialité et bien sûr de mise en conformité avec les lois en vigueur. Le cloud, oui, mais d’abord privé. 2011 devra s’attaquer à cette préoccupation première des DSI en matière de Cloud. Mais plus encore, 2011 devrait également être le témoin d’une bataille encore plus importante : celle de la tarification du Cloud, qui aujourd’hui reste encore un point bloquant pour nombre d’entreprises qui jugent les prix encore élevés.

Janvier

Cloud : après l'alliance VMware, Cisco, EMC, voici venir l'alliance VMware, Cisco, Netapp

Février

Le cloud computing va s’imposer. Pour le plus grand bonheur des opérateurs télécoms européens ?

Mars

Free Cloud Alliance : un coup de projecteur sur un cloud 100 % libre  

Avril

Cloud computing : un nuage peut faire redécoller l'économie française

Avec VMforce, Salesforce joue la carte de Java et du Cloud pour asseoir ses positions

En France, les DSI font rimer Cloud Computing avec Microsoft

Cloud Computing : décollage en vue en France, le Saas en tête

Mai

Les acteurs du Cloud Computing veulent croire que l'ère du buzz est révolue 

Le Cloud, une adoption poussée par les restrictions budgétaires... mais encore lente  

Juin

Cloud : SFR lance son offre d'infrastructure à la demande

Juillet

Microsoft met en boîte sa plate-forme Azure  

Août

Les cloud privés en soutien de la croissance du marché serveurs selon IDC 

HP acquiert Stratavia pour la gestion d’applications dans le nuage 

Septembre

Cloud: VMware pousse sa partition sur le PaaS 

Oracle fait son entrée dans le Cloud privé 

Gartner : le Cloud entrera en production entre 2 à 5 ans 

Octobre

VMworld 2010 : à Copenhague, l'intérêt pour la virtualisation et le cloud ne se dément pas 

SAP Business ByDesign, encore et toujours un parfum d'inachevé 

Novembre

Cloud : Bruxelles finance un énième projet autour de la sécurité 

Cloud : les développeurs PHP sont sceptiques, Zend y court 

Tech Ed 2010 : Microsoft multplie les annonces cloud et lève le voile sur System Center 2012 

Décembre

Orange Business Services étend son offre de cloud computing 

Dreamforce 2010 : Salesforce annonce un service de base de données en cloud 

Cloud Office : une suite en nuage signée Oracle sous le sapin de noël 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close