Etat du monde IT : Oracle souffle un vent glacial sur l’Open Source

En 2010, Oracle, en prenant place dans le monde de l’Open Source via Sun, a bouleversé une filière en pleine progression. Des communautés se sont détruites, d’autres sont nées, illustrant la capacité de rebond de l'open source. Les levées de fonds de Talend et BonitaSoft en sont une démonstration. Tout comme la réussite de Linux sur les téléphones portables.

En 2010, l’Open Source ce sera avéré un plat brulant servi avec une sauce froide. On retiendra de cette année une présence affirmée sur le marché,  nourrie par des levées de fonds de plus en plus conséquentes, des success stories françaises qui commencent véritablement à se dessiner. Mais la vraie star c'est Oracle. En 2010, l'éditeur a semé la pagaille dans les communautés Open Source, soufflant un vent glacial.

L’inflexible Oracle


Il faut dire qu’à part Microsoft, jamais éditeur ne se sera mis à dos la communauté Open Source aussi rapidement. La firme de Larry Ellison, en rachetant Sun et l’ensemble de son portefeuille de projets ouverts, a mis les pieds dans un monde aux traditions et coutumes différentes des siennes. Un fossé culturel, pour certains observateurs qui s’indignent face à l’indifférence d’Oracle, une incompréhension entre les deux mondes pour d’autres. Bref, Oracle aura modifié le paysage mondial de l’Open Source. Et à contre coeur, la communauté aura en retour brandi maintes fois son arme absolue : le fork. Rappelons nous la révolution chez MySQL qui a entrainé la création de MariaDB, l’inauguration de la Document Foundation et de LibreOffice, ou encore du projet Hudson. Sans mentionner les vieux démons qui ont resurgi, catalysés par un Oracle qui ne lâche rien :  la fondation Apache, icône de l’Open Source, aura ainsi claqué la porte du JCP (Java Community Process), laissant en décembre un monde du développement Java en proie au doute. Comment ne pas citer également la fin de la communauté OpenSolaris ou encore la fin de la gratuité pour Solaris ! Des projets cadres de l’Open Source qui en 2010 ont soit disparu soit muté.

Levées de fonds en rafale


Mais ce portrait plutôt sombre ne doit pas occulter les vrais succès de l’Open Source : ceux liés à un intérêt grandissant pour un modèle plus mature. Pour preuve les levées de fond des Français Talend, BonitaSoft ou Exo Platform ou encore l’ouverture d'un bureau Wallix aux Etats-Unis. Ces réussites illustrent au final que le modèle du logiciel ouvert séduit les investisseurs du moins côté infrastructure, mais s’inscrit également dans une nouvelle façon de consommer le logiciel qui tend aujourd’hui à faire recette. Le Cloud et le Web - dont l’ossature repose sur les logiciels Open Source - y sont certainement pour beaucoup. Citons également le décollage d’Hadoop, dont la technologie aura été remarquée, et adoptée, en 2010, par nombre d’acteurs du Cloud et du Data Management.

Du côté des entreprises, les outils Open Source semblent s'être enfin hissés au niveau commercial de leurs concurrents propriétaires. Les analystes semblent désormais unanimes : il ne s’agit plus de savoir si oui ou non les entreprises vont utiliser de l’Open Source, mais davantage comment elles comptent le faire. Un étude Accenture a à elle seule résumait la situation : les entreprises considèrent aujourd’hui l’Open Source pour la qualité de ses logiciels et non plus uniquement pour les coûts supposés moindre.

Mobilité, un havre pour Linux

2010 aura également été le témoin d’un nouveau segment de prédilection pour Linux : celui de la mobilité, poussé par un Android omniprésent, notamment aux Etats-Unis, et de l’embarqué, où les OS Linux ont la cote. Les organismes du monde de l’électronique embarqué s’unissent autour de l’OS Open Source, des institutions cadres créent des groupes de travail dédiés à la thématique mobilité. Linux réussirait-il sur ce segment après avoir échoué sur celui du poste de travail ? C’est une question que l’on peut se poser en observant la descente aux enfers de Mandriva, sauvé in extremis par des investisseurs russes qui lui prédisent un avenir plus radieux sur les PC Moscovites.

Nous retiendrons enfin la mutation d’un modèle qui commence à trouver sa place, quitte parfois à y laisser quelques plumes. Comme la contribution, clé de voute du mouvement qui - si elle ne disparait pas - connait elle aussi un bouleversement, surtout au niveau de sa forme. Mais peut-être est-ce ainsi que le modèle de développement doit évoluer pour renforcer un peu plus ses fondations et assurer sa pérennité.


Décembre
Open Source : Oracle fait valoir son droit de paternité pour garder le projet Hudson

Linux embarqué : LiMo rejoint Linaro en tant que conseiller technique


Java : La fondation Apache démissionne officiellement du JCP


Noyau Linux : un embonpoint qui vient aussi de la mobilité

Novembre
Les contributeurs Ooo.org adoptent le parti pris de LibreOffice

Talend lève 34 millions de dollars et entre sur le marché de l‘ESB

Rachat de Novell : 882 brevets tombés dans le consortium de Microsoft qui intriguent

Data Management : le doux vent de la rentrée souffle sur Hadoop

Octobre
Open Source : le difficile pari de la contribution

BPM : en levant 2,5 millions d'euros de plus BonitaSoft s’attaque au marché américain

Linux gagne du terrain dans les serveurs d’entreprise et s’inscrit pour durer

SkySQL : une SSII 100% MySQL en renfort de Monty Widenius

Septembre
L’Open Source, acteur clé pour la création d’une industrie logicielle en Europe

Applications Open Source : Bristol fait machine arrière


La qualité des logiciels, nouveau moteur de l’Open Source

Open Source : Wallix ouvre une filiale aux Etats-Unis

Document Foundation : Oracle décline l’invitation, OpenOffice.org a son fork officiel

Mageia : pour la communauté Mandriva, la solution passe par le fork

Août
Oracle officialise l'avis de décès de la communauté OpenSolaris

Juin
L'éditeur propriétaire Consona met la main sur l'ERP Open Source de Compiere

Embarqué : en route vers une unification de Linux

Mai
Linagora confirme négocier le rachat de Mandriva

Avril
Open Source et brevets : IBM minimise la portée de ses promesses antérieures

Scandale dans l'Open Source : IBM utilise l'arme des brevets pour faire taire TurboHercules

Décisionnel Open Source : Birt fédère sa communauté en France


Mars
Exclusif : Mandriva sauvé par des investisseurs

La crise catalyseur de l'Open Source ? Réactions sur Solutions Linux

Le Français Exo Platform lève 4 M€ pour développer son partenariat avec Red Hat

Février
Open Source : Symbian ouvre en grand les bras aux développeurs mobiles

Alfonso Castro, Microsoft : “L’Open Source et Microsoft sont beaucoup plus complémentaires qu’on ne le croit”

Janvier
Open Source : Anakeen invente le “contribuer plus pour payer moins”

Réactions : après le feu vert donné à Oracle, l’Open Source français critique la décision de l’UE

NoSQL : l’alternative aux SGBD relationnelles qui vient des nuages ouvre son club en France

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close